Zenith vol. 1

Par

(4.5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

Le groupe suédois Arkadien produit avec « Zenith vol. 1 » un intéressant, mais petit, échantillonnage de compositions affichant un sens aigu de la mélodie et un travail instrumental assuré et bien élaboré. Dans un style prog vintage sobre et une présence de soli de guitares/claviers inspirés, ce court EP de trois titres mérite toute notre attention.

Le premier titre, un instrumental, « KOTO » s’ouvre sous la forme d’une ballade avec un synthé aux sonorités du clavecin (ou de la harpe), puis passe à la vitesse supérieure autour de la guitare légère, planante et se transforme en une mélodie vibrante couronnée d’un solo de clavier au son rétro et d’une guitare en clin d’œil au Pink Floyd.

image

Un thème développé au piano traverse de part en part « Zenith Pt. 1 », repris par la basse puis suspendu au chant délicat de Linnea Matsson. Les autres instruments se relaient puis se joignent au thème central où l’emblématique Hammond leur déroule un écrin soyeux, l’environnement devient alors propice à de courts soli croisés de la guitare et des synthés.

Entre Eloy et Millenium, si l’on veut trouver des références musicales, s’écoule « The Visitor », le chant de Richard Ullman Magnusson se faufilant, comme un vent léger, autour d’une mélodie ample qui se déploie de manière symphonique avant de vraiment décoller. Avec de belles performances à entendre de la part des musiciens et notamment les claviers de Joakim Bergqvist toujours bien à propos.

Par l’utilisation judicieuse de l’orgue Hammond, du piano à queue, des synthétiseurs Mellotron et Moog, Arkadien produit une musique profondément enracinée dans le rock progressif des années 70. D’ailleurs, l’on retrouve sur « Zenith vol. 1 » les influences des groupes majeurs de cette période, tels que Pink Floyd, Genesis et Camel. Je pense que doté de tels atouts musicaux, ses compositions arriveront sans peine à séduire les amateurs d’un excellent rock progressif qui marche sur les traces des dinosaures d’antan. J’attends avec impatience la suite de cette mise en bouche prometteuse avec sa suite logique, un ‘Zenith vol. 2‘.

Formation du groupe

Carl Efvergren : Guitares - Christian Efvergren : Basse - Anton Mehrlein : Batterie - Joakim Bergqvist : Orge, Piano et Claviers - Linnea Matsson : Chant - Richard Ullman Magnusson : Chant

🌍 Visiter le site de Arkadien →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.