Compendium Of A Lifetime

Par

(4.2 sur 5) / CD TRP ‎- CDALB05
Categories
Rock Progressif

Le 5ème volet des chroniques romaines de Vincenzo Ricca et de son Rome Pro(G)ject, auquel contribuent comme à l’accoutumée une impressionnante liste de musiciens de haut vol (Steve et John Hackett, Nick Magnus, Davis Jackson, Bernardo Lanzetti, Tony Levin, Franck Carducci, Tony Patterson, …), poursuit son évocation de la grandeur romaine avec ce symphonisme et lyrisme dont les Italiens ont la maîtrise. Compendium For A Lifetime succède à un Beaten Paths Different Ways qui mêlait pièces anciennes retravaillées et nouveautés. Pour ce nouvel opus qui marque les 10 ans d’existence du projet ce sont principalement l’éruption du Vésuve et les gladiateurs qui servent de trame au discours musical.

image

Grandeur de Rome oblige, l’intro « V » fait dans la grandiose et la pompe : orgue d’église et guitare. Cette courte intro débouche sur la piste-titre. Nettement plus développée, on démarre de façon quasi bucolique avec guitare acoustique et flûte, avant une montée progressive en puissance et de beaux effets au Mellotron. Survient alors la voix un peu étrange et rauque mais très expressive de Bernardo Lanzetti. S’en suit un long développement instrumental qui permet notamment d’entendre le son caractéristique du sax de David Jacskon. Flûte et guitare à 12 cordes (Franck Carducci) lui donnent la réplique. Belle pièce symphonique ma foi !

On ne s’étonnera pas dans « Vesuvius » du tour dramatique pris par la musique avec ses chœurs mellotronesques et sa rythmique implacable. J’avoue que je ne m’attendais à trouver l’excellent Tony Patterson dans cet album et sur ce « The Last Night in the World » aux accents genesiens, rehaussés du piano du Nick Magnus. Nous sommes toujours à Pompéi, ce qui se traduit à nouveau par les accents tragiques de la musique.

image

Les 4 morceaux suivants forment une suite sur le thème des gladiateurs. « Have Caesar! » adopte un ton grave et un peu solennel et c’est la guitare de Paolo Ricca qui semble s’adresser au maître de cérémonie (a priori l’empereur Vitellius d’après le tableau mentionné ci-dessous). La suite de la célèbre locution latine, « Morituri te Salutant », est parsemé d’incursions à la flûte de John Hackett, ce qui dédramatise quelque peu la musique. Dans « Gladiatores », illustré sur le CD par le tableau du peintre / sculpteur français Jean-Léon Gérôme, Mellotron et orgue bien secondés par la basse de Tony Levin rappelleront le Genesis de Foxtrot. En 4ème partie, la reprise de « Have Caesar ! » est l’occasion d’écouter l’excellent jeu de batterie de Daniele Pomo.

Le bonus, « Exegi Monvmentum 2021 » reprend la pièce instrumentale éponyme du 3ème album de 2017, et met en valeur la guitare du grand Steve Hackett sur un mid-tempo assez lancinant.

Avec une fresque musicale toute à la grandeur de la Rome antique, Compendium Of A Lifetime complète de façon grandiose le cycle entamé il y a une dizaine d’années. Musique symphonique expressive, musiciens de premier plan sous la houlette de Vincenzo Ricca, profusion de Mellotron rappelant les grandes heures du prog symphonique, que demander de plus ?

Formation du groupe

Vincenzo Ricca : claviers, compositeur, arrangeur, producteur - Steve Hackett : guitares électriques et classiques - Nick Magnus : piano - David Jackson : saxophone, flûte - John Hackett : flûte - Bernardo Lanzetti : chant - Tony Levin : basse, Chapman Stick Avec: - Franck Carducci : guitare 12 cordes, basse - Paolo Ricca : guitare électrique - Roberto Vitelli : basse - Daniele Pomo : batterie - Tony Patterson : chant

🌍 Visiter le site de The Rome Pro(g)ject →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.