Paths And Crossroads

Par

(4.5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Jazz-Rock Rock Progressif

Formé en 2014 et originaire de Vénitie, Endless Season en est à son deuxième album studio. Avec le récent Paths And Crossroads le quintette poursuit son épopée sur les terres luxuriantes du Jazz-rock instrumental à tendance progressive.

Difficile de résister au premier morceau, « No Excuses » qui nous régale de ses rythmes syncopés et harmonies jazzy. Quelle énergie ! L’intro jazz-pop de « Paradox » avec le sax me fait penser aux américains de Spyro Gyra. La suite plus débridée oscille entre le pur jazz rock et passages assez métal. La toute fin ramène à l’ambiance smooth jazz du début.

image

« 47 » ferait-il référence au rythme à 7/4 qui se met en place à la basse dès le début de la piste ? Sans doute. Le piano improvise sur ce rythme lancinant avant la mise en place du thème au sax. Un break très mélodique à la guitare acoustique vient apporter une courte respiration avant la reprise du thème au sax. Peu après le milieu de morceau la basse chante à son tour dans un nouveau passage calme. Un des sommets de l’album à coup sûr.

Sur « Moonlight Promenade » guitare acoustique et piano lancent une calme balade, qui offre tout de même quelques soubresauts. Le ludique et un rien bluesy « Do You Wanna Play With Me ? » déroule ses volutes instrumentales (guitare et orgue) sur un ostinato de basse.

L’ambitieux « Squaring The Circle » (la quadrature du cercle dont personne ne devrait douter de l’impossibilité !), ses nombreuses ruptures rythmiques, sa virtuosité instrumentale et son inventivité rappellera les grands moments du Weather Report de notre jeunesse (du moins la mienne).

image

Pour les deux dernières pistes on quitte le jazz rock pour un monde plus abstrait et désincarné. « Exhalations » fait dans le post-rock, et se révèle être une sorte d’étude lente sur les sonorités avec guitare et synthés en protagonistes. « Deep Surface (Outro: Remembering) », plus structuré et développé, reste dans des tonalités étranges. Quelques éléments mélodiques au sax ou au clavier viennent peupler un mid-tempo assez lancinant, pour céder après quelques longues secondes de silence à l’outro où la basse se démène sur un rythme électro. J’avoue avoir préféré les 6 premiers morceaux.

Plus jazz-rock que progressif et bien loin du Rock progressivo italiano, Paths And Crossroads (*) n’en est pas moins un excellent album sur lequel les cinq d’Endless Season font preuve d’une belle musicalité et d’un brio instrumental convaincant. Splendido !

(*) https://endlessseason.bandcamp.com/

Formation du groupe

Lorenzo Di Prima : basse - Paolo Busatto : guitare Andrea Cecchetto : batterie Francesco Pollon : claviers Luca Ardini : sax

🌍 Visiter le site de Endless Season →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.