Back from the Brink

Par

(4.5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

Il y a des albums comme ‘Back from the Brink’ (sorti le 9 septembre 2021) de Nova Cascade qui n’accrochent pas à la première écoute, que l’on met de côté, mais que l’on n’oublie pas. J’ai pris le temps de réécouter celui-ci plus attentivement, et bien m’en a pris.

Nova Cascade est un projet basé au Royaume-Uni qui réunit les musiciens : Dave Hilborne, au chant, aux synthétiseurs et à la programmation, Dave Fick à la basse, Charlie Bramald à la flûte, le regretté Eric Bouillette au violon, guitares acoustiques, électriques et Lorenzo Poliandri à la batterie et aux percussions. ‘Back from the Brink’ est un album de rock progressif ambiant, principalement instrumental, comme ses deux prédécesseurs, ‘Above All Else(2018) et ‘A Dictionary Of Obscure Sorrows(2019).

Back from the Brink’ m’a finalement séduit, sa musique élégante et soyeuse caressant sans aucun doute mes neurones dans le sens du poil, la recette de Nova Cascade pour cela : il suffit simplement que la musique soit bonne et qu’il s’en dégage une indéniable cohérence.

image

Dès l’intro « Rectify », l’ambiance développée et sa touche de romantisme emporte l’auditeur dans une architecture moelleuse et chaleureuse, « The Minutes After » confirme cette sensation dans un groove subtil et hypnotique qui captive. Plus énergique « There Is Always A Way » à l’orchestration proche du rock symphonique nous éloigne quelque peu du rock progressif/ambiant des premiers titres, mais Nova Cascade a cette capacité de vous entraîner dans des paradoxes saisissants. Premier titre chanté par Dave Fick, « Phantom » accuse une fragilité palpable tant la mélodie est intimiste, suave et enchanteresse, une des meilleures compositions de l’album.

L’atmosphère évanescente de « Classroom Keys », où la flute nous rappelle parfois Camel, cède le pas à « The Hill » dont la basse ronflante, très présente, porte le chant de Dave sur une mélodie sombre et angoissante, jusqu’au jaillissement lumineux du solo de guitare qui clôt magnifiquement la piste. L’éponyme « Back From The Brink » séduit immédiatement en alliant joliment la finesse et la sophistication du progressif à la simplicité d’une mélodie bucolique et gracieuse. Dernier titre et sans aucun doute mon préféré, « Long Winter » m’a subjugué par sa tendresse mélodique et le chant ouaté de Dave.

Il faut bien avouer que toutes les compositions de Nova Cascade touchent au but, le groupe a su mettre en avant ses penchants les plus atmosphériques pour nous délivrer un album riche en sensations.

Formation du groupe

Dave Hilborne : Chant, synthétiseurs, programmation - Dave Fick : Basse - Charlie Bramald : Flûte - Eric Bouillette : Violon, Guitares acoustiques et électriques - Lorenzo Poliandri : Batterie, Percussion

🌍 Visiter le site de Nova Cascade →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *