The Overview Effect

Par

(5 sur 5) / FREIA Music
Categories
Atmosphérique Post Rock Rock Progressif

Jet Black Sea c’est le duo Michel Simons et Adrian Jones (1*Nine Stones Close) , ils gèrent à eux deux des approches complètement différentes de l’écriture et de l’enregistrement, leurs origines musicales se complètent à merveille, créant la base d’un nouveau voyage musical passionnant. Après avoir sorti en 2014 « The Path Of The Least Existence »  et en 2017 « Absorption Lines » voila venu le temps du troisième opus « The Overview Effect » . Deux invités participent au projet, le chanteur Adrian O’Shaughnessy (Nine Stones Close) et l’excellent batteur (3*)Christiaan Bruin. (2*Sky Architect)

Comment ne pas être élogieux après avoir écouté ce « The Overview Effect » que vient de sortir Jet Black Sea ? Un concept album inspiré du livre de Frank White (1987) qui relate l’expérience d’astronautes profondément affecté par la perception, vu d’en haut, de notre planète, et des conséquences qu’ils imaginent sur l’avenir, se développe alors pour eux de nouvelles perspectives aux problèmes de la vie sur Terre. L’opus comporte trois pièces dont le titre éponyme, longue fresque musicale de 35 :49 minutes. Les Hollandais, continuent toujours d’œuvrer dans un progressif hérité des années 70/80, quelque fois expérimental, souvent très mélodique ils incorporent sans complexe des influences et références passées comme celles de groupes comme Ash Ra Tempel et Tangerine Dream.

Le premier titre « Escape Velocity », où les machines, samplers et autres séquenceurs ont la part belle est introduit par des cordes synthétiques, des percussions électroniques et des guitares saturés sur une mélodie postindustrielle, sa trame mélodique prend son envol dés l’intervention du chant d’Adrian qui transforme l’expérience en un plaisir immédiat. Le discernement des compositeurs interpelle dans le morceau fleuve qu’est « The Overview Effect » , l’intelligence de l’humanité laisse t’elle une lueur d’espoir ? Plus de trente cinq minutes de développements qui dérangent et interpellent, pas question ici de démonstrations techniques, mais un déploiement d’exercices de styles musicaux, (planant, progressif, néo-prog, post) tour à tour intrusifs et oppressants, parsemé de-ci de-là de plages musicales éminemment plus sombres, plus denses et plus étoffées, un véritable tour de force qui nous vaut de vrais et beaux moments remplis d’émotions. Jet Black Sea est aussi à l’aise dans les morceaux aux formats plus classiques avec « Home (E.D.L.) » il renoue avec les rythmes légers et la mélodie facile au résultat immédiat, aidé en cela par une atmosphère mélancolique et planante où les soli de violon (Dimitri Artemenko) et de guitare façon Pink Floyd accentuent le côté émotionnel de ce retour sur terre.

Jet Black Sea est un groupe qui affiche un sacré talent, qui ne se satisfait pas seulement de démonstrations techniques souvent superflues et rébarbatives, mais offre avec « The Overview Effect » un triptyque musical des plus séduisant !

 Les sites et chroniques :

Formation du groupe

Adrian Jones (Guitares), Michel Simons (Programmation) --- Invités : Adrian O'Shaughnessy (Chant) et Christiaan Bruin (Batterie Piste 3)

🌍 Visiter le site de Jet Black Sea →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Erebus

Par Returned To The Earth

4 sur 5

Human

Par Isgaard

4.5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *