Erebus

Par

(4 sur 5) / Rhythm Digital
Categories
Atmosphérique Crossover Prog Post Rock Rock Progressif Rock Psychédélique

Returned To The Earth est un trio Originaire de Warwickshire au Royaume-Uni, son premier album éponyme « Returned To The Earth » est sorti en 2016 et leur deuxième production « The Best Kept Secret » en 2018. Leur nouvel opus se nomme « Erebus » il est sortir le 6 décembre 2019, et nous parle de perte de temps, d’horloges qui ne s’arrêtent jamais et de l’obscurité qui nous entoure.

Lors de mon échange avec Robin Peachey (chant, guitares) celui-ci m’a défini sa vision personnelle sur l’orientation musicale de son groupe : ‘C’est plus de l’Art Pop que du Prog. Nous sommes influencés par certains groupes Prog et Post Rock mais nous ne sommes pas vraiment Prog. Je ne sais pas exactement ce que nous sommes mais écoutez et j’espère que vous aimerez pour ce que c’est’ Effectivement ce troisième opus navigue dans un univers post-rock, art rock, prog rock, et nous promet un beau voyage introspectif. « Erebus » joue sur un aspect hypnotique des ambiances au travers de huit titres que l’on pourrait rapprocher de la musique d’une formation comme celle du No-Man de Tim Bowness & Steven Wilson.

D’ailleurs le titre en ouverture de l’opus « Broken Healer » illustre bien cela, une mélodie douce qui peut être décrite comme une invitation à se détendre, fermer les yeux et s’évader. Suivi du morceau éponyme « Erebus » qui confirme l’orientation du groupe vers une musique en demi-teinte, avec une ambiance mélancolique et feutrée, le monde des ténèbres s’ouvre à nous. L’auditeur sera hypnotisé par des paysages sonores éthérés comme ceux de « Spirit World » et « Line Of Sight » qui le plongeront profondément dans un monde prog-spatial de toute beauté. Tandis que « All Time Low » emprunte des lignes lancinantes mais plus enlevées sur un ton presque pop.

Après un long démarrage, « Damage Done » est porté par le chant aérien de Robin Peachey avant qu’à mi-parcours le ton se durcisse déchiré par des envolées post-rock. Le crépuscule et ses angoisses sont magnifiquement retranscrits dans « Nightfall » , mélodie sombre et obscure empreinte d’une profonde tristesse. Mon titre préféré est « 542 » réfléchi, soyeux et bien conçu qui devient extrêmement intense à mesure qu’il progresse. Assurément le plus ambiant et art rock de l’album mais avec des relents de rock progressif à la Pink Floyd.

Returned To The Earth est arrivé à me captiver de la première à la dernière piste, tout y est profondément mélodique, « Erebus » est d’un raffinement confondant !

Formation du groupe

Robin Peachey / chant, guitares - - Steve Peachey / claviers - - Paul Johnston / batterie -

🌍 Visiter le site de Returned To The Earth →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *