Fall Of The Watcher

Par

(5 sur 5) / Rhythm Digital
Categories
Atmosphérique Crossover Prog Post Rock Rock Progressif Soft Rock

Returned To The Earth originaire du Warwickshire au Royaume-Uni a pris deux ans pour terminer son nouvel et 4ème album ‘Fall Of The Watcher’, le mastering de celui-ci ayant été réalisé par Steve Kitch de The Pineapple Thief. Difficile de donner exactement l’orientation musicale du groupe, mais son chanteur Robin en donne cette définition : ‘C’est plus de l’Art Pop que du Prog. Nous sommes influencés par certains groupes Prog et Post Rock mais nous ne sommes pas vraiment Prog‘.

Ce que je puis dire, pour ma part, quant à la musique de Returned To The Earth c’est qu’avec ‘Fall Of The Watcher’ celle-ci nous plonge avec ses six compositions aux rythmes lents et lancinants dans une douceur atmosphérique bienveillante et chaleureuse. Un album à déguster tranquillement bien calé dans son canapé.

Le chant de Robin Peachey est incontestablement la marque de fabrique du groupe, en particulier sur les segments les plus calmes des six longues compositions. Le titre éponyme « Fall Of The Watcher » avance à pas feutrés dans une ambiance sombre, pour s’aligner ensuite sur un train modéré, le chant et les claviers reflétant en arrière-plan un sentiment de plénitude. La ligne mélodique ne sacrifie en rien leur art consommé du refrain qui vous emporte à chaque fois et facilite l’immersion dans ces paysages sonores paisibles. Les arrangements somptueux et captivants de « White Room » confirment le style de Returned To The Earth, mais avec une énergie nouvelle défrichant des territoires électro, une impulsion rythmique qui se confirme par une régularité hypnotique et des guitares épisodiques qui se développent voluptueusement entre les claviers aériens de Steve Peachey, doux, mélancoliques et le chant feutré de Robin.

image

Peut-être le plus accessible, pour ne pas dire facile, « Drowning » se déguste comme une friandise sucrée. Diffusant un mélange à la fois prog et pop, le groupe inspiré a su mixer dans ce titre toutes ses influences pour nous servir une musique qui leur est propre, survolée par un chant bien en phase avec les climats développés. Avec « Sacrificed in Vain », cette composition qui tend vers le progressif, la musique de Returned To The Earth va nous emmener très loin dans des paysages colorés qui s’étendent sur plus de 10 minutes. Un titre émouvant, juste et touchant, à la pureté mélodique confondante confortée par la justesse des guitares, la précision de la section rythmique et toujours des claviers aux sonorités enveloppantes portant un chant aérien et passionné.

Dans le jeu des ressemblances musicales avec tel ou tel groupe « Lack of Information » pourrait se rapprocher de Marillion. Le titre fait preuve d’une belle aisance et n’hésite pas à s’envoler sur les accords élégants d’une guitare cristalline qui accompagne de fort belle manière un chant qui colle parfaitement à la musique. Certainement, le morceau le plus remarquable de l’opus.

La piste de clôture « April Sky » se rapproche dans son style de la musique de Tim Bowness. Une mélodie calme et atmosphérique, où le chant semble en retrait, parfois étouffé, jusqu’au trois-quarts de la composition, là où la mélodie sort de sa torpeur réveillée par une guitare électrique légèrement dissonante qui redonne une certaine vivacité à une mélodie qui doit s’écouter tranquillement et dont le but est de nous élever dans des cieux dépourvus de nuages.

Si vous avez tout simplement envie d’entendre de la bonne musique atmosphérique ‘Fall Of The Watcher’ vous contentera pleinement avec ses compositions remplies de sensibilité et d’émotion. La confirmation, s’il en fallait une, que Returned To The Earth fait partie de ces groupes incontournables du rock tous genres confondus.

Formation du groupe

Robin Peachey : chant, guitares - Steve Peachey : claviers - Paul Johnston : batterie

🌍 Visiter le site de Returned To The Earth →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Lucid

Par Yaatri

4.6 sur 5

Commentaires

  1. Grande surprise! Quelle qualité mélodique, c’en est carrément époustouflant. J’ai acheté leurs parutions antérieures!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.