To The Far Away

Par

(4.5 sur 5) / Opensky
Categories
Celtique Folk Rock Rock Progressif

Quatrième album solo du multi-instrumentiste Dave Bainbridge, (co-fondateur d’Iona et actuellement membre en tournée et en studio de Lifesigns et Strawbs) « To The Far Away » résume parfaitement ses influences avec un panaché des genres qu’il affectionne particulièrement. Au programme des treize compositions, folk celtique et rock progressif constituent le fonds de commerce du musicien, qui fort de ces références y appose sa propre signature sonore. Partons pour un petit tour d’horizon des titres les plus emblématiques de l’opus :

S’ouvrant sur « Sea Gazer », le titre démarre avec un doux riff acoustique aux accents celtiques subtilement souligné par des chœurs soyeux et évocateurs, avant que le thème principal ne s’élance accompagné du chant couplé de Sally Minnear et Iain Hornal et que la mélodie ne prenne de l’élan et du rythme. Six minutes de pur rêverie celtique ! Filant sur la même trame « Girl And The Magical Sky » est plus travaillé offrant des breaks inventifs et des ramifications stellaires, le morceau prend le temps pour s’étirer et évoluer. Il y a de superbes passages de piano et sur le final un solo de guitare des plus expressifs. La ballade instrumentale « Rain And Sun » évoque de manière mélancolique ces paysages brumeux où se confondent le visible et l’imperceptible, l’on y trouve une certaine similitude avec la musique de Mike Oldfield.

image

La plage la plus longue de l’album, plus de 14 minutes, « Ghost Light » est un excellent exemple de la façon dont Dave installe graduellement les thèmes de sa composition. Une guitare entre en jeu de manière méditative se posant sur un épais brouillard presque palpable, avant que le chant de Sally ne s’y superpose ajoutant une couche aérienne à l’atmosphère. Enfin, sur une même ligne mélodique le paysage sonore s’emballe, ce qui en change l’ambiance devenue plus rock, pour ensuite s’éteindre sur un solo de guitare à la Floyd.

Je termine cette courte exploration de l’album, en tout point remarquable, par une pièce émotive au ton mélancolique, « To Gain The Ocean » d’où émane une aura folk doucement introspective.

Il n’y a pas beaucoup de musiciens du calibre de Dave Bainbridge qui peuvent fournir un tel panel de compositions diversifiées trouvant le parfait équilibre entre rock progressif et folk. Si Dave Bainbridge est absent de votre discothèque, « To The Far Away » serait parfait pour découvrir cet excellent musicien.

Formation du groupe

Dave Bainbridge (Iona) - Avec : Sally Minnear : Chant - Iain Hornal : Chant - Troy Donockley (Nightwish) : High and Low Whistles, Uilleann Pipes, Cumbrian Voices - Frank van Essen (Iona) : Batterie, Violon Solo, Ensemble Violons & Altos - Jon Poole : Guitares basses frettées et fretless - Jonas Pap : Violoncelle - Nigel Cameron : Whistles - Julie Cameron-Hall : Violon - Martin Nolan : Whistles

🌍 Visiter le site de Dave Bainbridge →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.