Horizontal Rain

Par

(3.5 sur 5) / DV More / Disco Più Srl
Categories
Rock Progressif

Bernardo Lanzetti est connu comme chanteur de Premiata Forniera Marconi (1975 à 1979). Et Mangala Vallis (2002 à 2008). Conçu et réalisé en quelques années avec d’illustres collaborateurs et invités, à 72 ans, il publie « Horizontal Rain ». L’album est composé de 9 titres, dont 8 en anglais et un thème : « J’étais prêt à tout affronter dans la vie mais je n’étais pas prêt pour la pluie horizontale« .

Le duo d’ouverture « Walk Away » et « Heck Jack » sont deux magnifiques compositions de rock progressif moderne et de toute évidence Bernardo n’a pas perdu la main. Une voix, reconnaissable entre mille, croisement harmonieux entre Bob Catley (Magnum) et Nad Sylvan. Les deux titres offrent de larges changements de dynamique avec à la fois une rythmique enlevée et des refrains accrocheurs. La ligne musicale de « Heck Jack » avec la participation d’une section de cuivres se rapproche avec succès de ce que faisait Blood sweat & tears dans les années 70, j’adore !

La ballade très originale, « Lanzhaiku » montre une interaction forcenée entre les chœurs célestes et le chant de Bernardo, le groupe offrant, lui, des changements impromptus de tempo et de style. Le saxophone baryton de David Jackson (Van der Graaf Generator) remplace la contrebasse lui donnant une coloration atypique et fortement débridée. Façonné aux normes d’un rock d’antan, « Time Is King » aligne sans retenue un hard mélodique, vitaminé et juteux, comme savaient nous en concocter, en leurs temps, les vétérans du genre. Intro andalouse à la guitare pour « Genial! », qui réussit l’alliage d’une musique sans concession tout en étant à la fois brillamment accessible.

image

Un « Conventional » lent, classique et symphonique qui sied merveilleusement bien à la voix de Bernardo, bien sirupeux, il risque de rebuter bon nombre de progeux. Le seul titre chanté en italien, « Ero un num ero », est dans la même veine, si vous vous êtes assoupi lors de l’écoute du précédent titre, il n’y a aucune chance que cette piste vous réveille.

Heureusement le titre éponyme « Horizontal Rain » relance l’écoute avec une énergie ravageuse, le charme opère à nouveau. La batterie propulse l’ensemble avec un rythme irrésistible, la mélodie complexe et légèrement déjantée demande, elle, un petit effort pour s’immerger dedans. Le meilleur pour la fin avec « Different », une osmose entre Le Chœur de la Compagnie de Théâtre OLBC de Foligno et des chants passées à la moulinette de divers synthés. Le résultat est à la hauteur de la mise en œuvre, ce déferlement musical est surprenant et créatif.

« Horizontal Rain » s’avère riche et recherché dans l’ensemble, très bien écrit et interprété. Pas mal de titres enthousiasmants, bon, certains un peu moins, c’est une affaire de goût. Bernardo Lanzetti n’a plus rien à prouver, il se fait plaisir et ça nous va très bien comme ça !

 

Formation du groupe

Alésia Baltach, Violoncelle - Marco Brioschi, Trompette - Andrea Cervetto, Guitares - Kim Chandler, chœurs - Marco Colombo, Guitares - David Cross, Violon - Tony Franklin, basse - Pier Gonella, Guitares - Franco Grandoni, chef de chœur - David Jackson, Saxophones et Flûtes - Bernardo Lanzetti, chœurs, guitare acoustique, harmonica, - Tony Levin, Stick - Dario Mazzoli. Basse - Sara Wilma Milani, chœurs - Jonathan Mover, batterie - Carlo Napolitano, Trombone - Alex Polipo, batterie - Giancarlo Porro, Saxophone Ténor - Derek Sherinian, Claviers - Pier Vigolini, Claviers - Chœur de la Compagnie de Théâtre OLBC de Foligno : Luisa Baiocco - Federica Bastianelli - Silvia Metelli - Michelle Rainone Gabriele Santoni - Gabriele Serano - Teo Tiburzi

🌍 Visiter le site de Bernardo Lanzetti →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

5.20

Par Nine Skies

5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *