THR33

Par

(4 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

THR33 est un trio composé par son leader Nick Steed (Nick Steed Five, Chris Farlowe, Sonja Kristina) qui joue avec son meilleur ami, Peter Mason (King of the Slums, Nick Steed Five Blues) & Greg Morgan (Dare / Ten). THR33 interprète des chansons originales qu’ils ont écrites collectivement avec des influences de Yes, Genesis, Jeff Beck, Camel, George Duke, Al DiMeola, Pink Floyd.

Le fruit de leur labeur est enfin disponible avec neuf titres sous la forme d’un album au titre éponyme (THR33). « Set me free » affiche audacieusement ses influences, et nous introduit très tôt dans un univers prog/jazzy avec une touche de Canterbury. Une mélodie engageante, qui s’accélère à mi-chemin avec un  superbe solo de guitare débridé avant de revenir à la ligne mélodique principale pour terminer. THR33 plonge sans retenue dans l’héritage de ses ainés, et notamment celui de groupes emblématiques des années 70, un versant Kansas affirmé et un moment fort de l’album. Débutant avec un riff tout droit sorti du répertoire de cette période, ce « Behind you » contient l’une des lignes d’accroche les plus fortes de l’album. L’instrumental sophistiqué et planant « Freefall » est lui aussi tout autant accrocheur avec ses influences jazz/rock appuyées lorgnant vers le Lenny White de ‘Dark Moon’ (album Anomaly 2010).

A propos des plages qui sortent du lot, je mets en tête, « Shadows » avec son intéressante progression et changement de tempo, dont la mélodie va des riffs saccadés de rock fusion aux paysages cosmiques des refrains ancrées dans la pop des années 70. Changement d’atmosphère à réserver aux amateurs d’un jazz/rock pur et dur, « Pumpkin Soup » (instrumental) et là pour nous remémorer cette période bénie pour le genre. Encore une fois, les lignes de basse sont inébranlables et les couches de guitare et de batterie sont très denses, beau travail !

Une piste un peu plus simple, mais pas simpliste, « Hanging on », une douce ballade teintée de blues, ralentit un peu le rythme, avec un chant particulièrement feutré sur un fond de clavier langoureux. Suit « Freedom », du bon prog tendance Yes, piloté par les claviers de Nick Steed, et pour terminer la chaise longue est recommandée face à un coucher de soleil sur l’horizon. « If only dreams were like this » déploie une atmosphère agréable et planante, le temps se gâte en son milieu, le groupe est à nouveau possédé et s’écarte d’une écriture conventionnelle pour aborder des territoires plus complexes.

Dans l’ensemble, THR33 affiche clairement ses qualités musicales, et produit un très bon album éclectique qui satisfera bon nombre d’aficionados de progressif, et autres amateurs de bonne musique !

 
Set me free
image

Formation du groupe

Greg Morgan - Batterie / Chœurs - Peter Mason - Guitare / Chœurs - Nick Steed - Claviers / Chant principal

🌍 Visiter le site de THR33 →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Islands

Par The Flower Kings

4.5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *