Labyrinth

Par

(4.5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Crossover Prog Rock Progressif

Première  production de l’allemand Thomas Konder, l’album ‘Labyrinth’ (2018) s’inscrit dans les pas de grands groupes de rock progressif tels que Camel, Marillion, mais aussi du côté plus abordable du genre avec des formations comme Supertramp, notamment par l’apport du sax et du piano électrique dans la plupart des compositions.

Loin de nous égarer dans les méandres de son Labyrinth, Thomas nous conduit sur des pistes balisées par de superbes mélodies éclairantes. Un album qui se démarque par la qualité de ses douze titres et peu importe les étiquettes, les styles, les genres, j’ai pris un grand plaisir à l’écouter parce que cet album est franchement bon. Les thèmes sont variés, d’une belle cohérence et l’utilisation d’instruments comme le saxophone, le Cor d’harmonie, renforce les atmosphères et apporte ce petit plus qui fait la différence.

image

Tous les titres composés par Thomas tiennent formidablement bien la route et j’ai du mal à en détacher l’un par rapport à l’autre, malgré tout mon penchant fleur bleue me fait aller vers des plages légères et vaporeuses comme l’instrumental « Captured » ou « Morning Sun » et son piano romantique, mais ne pensez pas que je me sois complètement ramolli du bulbe. J’apprécie aussi les pièces plus énergiques et dans cet album il n’en manque pas, à commencer par le titre éponyme et dynamique ‘Labyrinth’ et en fin de disque « A Step a Day » qui avec une longueur de plus de dix minutes offre aux auditeurs un survol majestueux de tous les versants du prog pour que chacun y trouve son bonheur.

Evitant l’écueil des structures complexes qui caractérisent, bien souvent, une grande partie du genre, ‘labyrinth’ ne s’écarte pas du bon chemin, il file agile et futé nous proposant une palette riche en compositions de rock progressif accessibles et bien architecturées en y apportant une touche de romantisme et de chaleur.

Formation du groupe

THOMAS KONDER : Musique, Paroles, Claviers, Batterie, Percussion, Chant - FRANK ROHLES : Guitares - MARC PAPEGHIN : Cor d'harmonie - MIKE KEMPF : Saxophone

🌍 Visiter le site de Thomas Konder →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Airwaves

Par Random Earth Project

3.5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *