Silver Surfers

Par

(4 sur 5) / Northern Soundscapes
Categories
Crossover Prog Rock Progressif

Je découvre avec interêt Silver Hunter et son nouvel opus « Silver Surfers » dans les chroniques d’un webzine confrère, et je dois avouer humblement que je ne connaissais pas la formation qui existe depuis 2012 :Silver Hunter est un projet Anglo/French de Prog Rock. le groupe comprend le chanteur et écrivain Thierry Sportouche (éditeur du magazine Acid Dragon) de Lyon, France et le multi-instrumentiste et compositeur Tim Hunter de Knaresborough, North Yorkshire, Angleterre.

L’ensemble des onze plages propose un équilibre cohérent avec des titres très accessibles en référence à l’hédonisme des années 70, rappelant parfois les atmosphères des mélodies les plus sages de Steve Hillage. Loin des turbulences d’un progressif alambiqué, le duo nous égrène un prog/rock qui enveloppe l’auditeur par la richesse et la qualité de titres à la simplicité chatoyante.

Dès les premières notes de « The Silver Surfer » c’est un environnement paisible qui s’installe et qui perdurera sur l’ensemble de l’album. Il faut dire que les ballades atmosphériques sont nombreuses ; « Unfollow You, Unfollow Me » démarre en douceur et ouvre la voie à « The Last Blade Of English Grass » qui est certainement le titre qui sort le plus du lot, avec son entrain nonchalant, suivit de l’excellent et Beatlessien « Never Say Never My Friend ».

Le climat mis en place se confirme, on se laisse vite prendre au jeu de ces mélodies et à cette relative simplicité des compositions qui rendent « Silver Surfers » attachant. L’actualité nous rattrape avec l’entraînant « Good Things About Europe » et « Celestial Risotto » qui nous met l’eau à la bouche, tous deux baignant dans une sympathique ambiance somme toute classique mais efficace. Une pincée de motifs syncopés pour « Ys The Lost City Of Brittany »  et un rock plus burné, « The Interrogation » mettent un point final à l’opus.

Sans chercher midi à quatorze heures, Silver Hunter distribue des morceaux efficaces, à la fois traditionnels et sophistiqués, qui provoquent chez l’auditeur un bien être spontané !

The Last Blade Of English Grass

Formation du groupe

Thierry Sportouche : Chant - Tim Hunter : Claviers, guitares, batterie - Avec : le claviériste, Phil Jackson (principal collaborateur d'Acid Dragon et auteur de plusieurs albums psychédéliques (Paradox One), - Jonathan McMillan : batterie - Choristes, Jasmine Isa Butterworth et Sarah-Marie Gayle.

🌍 Visiter le site de Silver Hunter →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Valor

Par The Opium Cartel

4 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *