Raging Romance

Par

(5 sur 5) / Noise Records - 1991
Categories
Métal Progressif Rock Progressif

L’Allemagne, pays plus connu pour son speed/trash metal que pour sa finesse mélodique a pourtant au fil des années donné naissance à quelques perles de rock progressif. Si certains groupes ont réussis à obtenir une certaine reconnaissance, d’autres, tels Secrecy sont malheureusement restés dans l’ombre malgré d’indéniables qualités.

Le groupe créé en 1987 à Brême est l’auteur de deux albums pour le compte de Noise Records. Si ‘Art In Motion‘, leur premier méfait est un album de speed/trash technique somme toute assez classique dans son exécution, il possède toutefois assez d’éléments qui lui permettent d’être bien accueilli à sa sortie et lui offre même l’opportunité de tourner avec Fates Warning et Sanctuary.

C’est Raging Romance, deuxième album des teutons qui nous intéresse ici. Sorti la même année que le magnifique ‘Parallels‘ de Fates Warning, Raging Romance est un disque rempli de metal progressif technique parsemé de petites pièces plus calmes qui permettent de reprendre son souffle.

Si la musique du quintet s’inscrit parfois dans la plus pure tradition allemande du speed/trash avec ‘Observer From Above’, ‘Embrace’, ‘This World’s Wisdom’, ‘Ideology’ et parfois dans un registre plus heavy comme sur ‘The One To Adore’, ‘N*? N*!’ dont le texte n’est qu’une suite de nombre énoncés par Peter ou ‘All Effort Aim’, elle sait aussi se faire plus fine comme le prouve ‘Mourning’ et ses deux solos de guitare, l’épique ‘Masquerade’ (un de mes favoris) ou encore le superbe instrumental acoustique ‘Through Clouds Of Doubt’.

image

Mais Raging Romance est bien plus qu’un autre recueil de morceaux bourrins, c’est aussi une collection de titres qui combinent différentes ambiances sur des structures typiquement progressives. Accélérations, groove, changement de tempos, bruits divers (orage, téléphone, enfants…) et bien sur de superbes mélodies qui s’incrustent dans les têtes, le tout exécuté avec finesse par des musiciens talentueux. Autant d’éléments qui donnent l’impression d’écouter un album indispensable à tous fans de progressif malgré une production pas à la hauteur.

La musique de Secrecy n’est pas commune et la voix de Peter Dartin que l’on pourrait parfois qualifier de « geignarde », contribue fortement à la rendre spéciale par l’apport d’un coté sombre et vénéneux qui donne toute son originalité au groupe.

Après ce disque, lâché par Noise Records, Secrecy sort une démo de haute tenue ‘Set The Sails‘ qui délaisse l’aspect trash/speed de sa musique pour se concentrer sur un hard rock à tendance progressif (qui évoque parfois Fates Warning), puis se sépare pour finir par être totalement oublié.

Devant la qualité de ce Raging Romance et au vu du contenu de la démo qui le suis, je ne peux m’empêcher de me demander ce qui serait advenu s’ils avaient persisté dans cette veine avec le soutien de leur maison de disque. Et vous ?

Formation du groupe

Peter Dartin : Chant - Jörn Schlüter : guitare - Manny Meccyca : guitare - Steve Kerby : basse - Trödel ; Batterie

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Brave

Par Marillion

5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.