Alive At ProgStock

Par

(4 sur 5) / 2nd Street Records
Categories
Rock Progressif

Un album en public ‘Alive ProgStock’ de ‘3.2’ qui retrace l’historique musical du chanteur, guitariste et compositeur Robert Berry. Une carrière riche en rencontres, et un musicien connu pour ses participations à des groupes comme Hush, Ambrosia, Alliance, Los Tres Gusanos et The Greg Kihn Band, mais surtout pour sa contribution à la formation « 3 ».

Pour mémoire : En 1987, Keith Emerson et Carl Palmer recrutent Robert Berry pour remplacer Greg Lake, avec l’album qui en résulte « To the Power of Three (1988) », et nomment le groupe « 3 ». Un opus de rock progressif/A.O.R. avec une participation importante de Robert qui s’est pas mal investi dans les compositions et qui signe ou cosigne 4 des 8 titres. En 2015, Keith et Robert se sont réunis pour donner une suite à l’album de 1988. Lorsque Keith décède en 2016, Robert travaille avec Emerson Estate et Frontiers Records pour terminer l’écriture et publier leur matériel collaboratif sur l’album sorti en 2018, ‘The Rules Have Changed’ et un peu plus tard, en 2021, avec ‘Third Impressions’.

image
3.2 @ ProgStock 2019

Désireux de se produire en concert, Robert a recruté Paul Keller du groupe de la tournée originale « 3 » à la guitare et aux chœurs, Jimmy Keegan (Spock’s Beard) à la batterie/chœurs, et Andrew Colyer (Circuline) pour gérer les claviers/chœurs. S’ensuit une tournée nord-américaine de 29 dates avec un groupe ‘3.2’, et une capture du concert donné au Festival international ProgStock 2019 sur 2 CD et 1 DVD.

Ce concert englobe les 30 ans d’histoire du rock progressif de Robert, avec des reprises de titres incontournables du genre, entre autres : ‘Minstrel in the Gallery’ de Jethro Tull, ‘Roundabout’ de YES, ‘Eight Miles High’ The Byrds, ‘Desde La Vida’, ‘Talkin’ Bout’, ‘You Do or You Don’t’ (présents sur le premier album de ’3’), ‘Watcher of the skies’ de Genesis, ‘Karn Evil 9 1st Impression Part 1’ d’ELP.

En ce qui concerne le DVD, la prise de son est correct et l’éclairage, plutôt minimaliste, illustre convenablement chacun des titres interprétés. Les musiciens sont au top de leur forme, et l’on retrouve avec plaisir Robert et son chant charismatique qui fonctionne à merveille sur ce super échantillonnage de compositions. Une rétrospective en public qui vaut le détour !                                                                                        

Formation du groupe

Robert Berry ; basse, guitare acoustique. chant - Paul Keller : guitare, chœurs - Andrew Colyer : claviers keyboards, chœurs - Jimmy Keegan : batterie, chœurs

🌍 Visiter le site de Robert Berry’s 3.2 →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.