Hangar Nord

Par

(4.5 sur 5) / GMR Music Group
Categories
Atmosphérique Crossover Prog Rock Progressif Soft Rock Space Rock

C’est d’abord cette étrange pochette qui a attiré mon attention , mais aussi le nom du groupe Hangar Nord, en fait l’anagramme des trois musiciens (suédois) qui le compose : Mikael Nord Andersson, Hans Gardemar, et Martin Hansen. ‘Le groupe a commencé comme un projet musical pour découvrir des paysages sonores qui les mèneraient au-delà de leur travail régulier en tant que producteurs, auteurs-compositeurs et musiciens’. Ils ont eu le privilège de collaborer sur plusieurs disques d’or et de platine avec des artistes internationaux de renom tels que Scorpions, The Rasmus, Roxette, Apocalyptica et Bjorn Skifs pour n’en nommer que quelques-uns.

Durant toutes entre quatre et sept minutes, les douze titres alternent plages instrumentales et chantées. On navigue sur cet album avec un plaisir rare. Les ambiances et les mélodies s’enchaînent avec perfection et l’ensemble donne un résultat d’une cohérence parfaitement réussie.

Ici le charme opère lentement sans heurter. Des mélodies légères et aériennes, à l’image du titre d’ouverture la balade « Parachutes » qui envahie l’auditeur d’un bien-être immédiat. « A Thousand Years From Now » poursuit tranquillement le chemin tracé par son prédécesseur, tout aussi raffiné, avec une musique vivante, brillante, avec quelques réminiscences d’un savoir-faire dans les harmonies vocales proches de Paul Simon et Art Garfunkel.

image

Côté rock progressif instrumental « Heavy Weather » submerge mes enceintes d’un croisement habile entre Tangerine Dream et Pink Floyd, une mélodie qui remonte aux nuages telle une bulle de savon. Pour « A Lie Is A Lie Is A Lie » tout est emballé dans une transparence et une couleur évanescente, mélodie fine et chant angélique soulignent l’infinie douceur de son message musical.

Dans un style épuré, les floydiens « Dancing On The Verge Of The Abyss », « Safe & Sound » et « One Wing » viennent porter haut des mélodies d’une simplicité confondante qui saisissent à la gorge. Les planants « Andromedia » et « Do You Remember » donnent ses lettres de noblesse à une musique qui se développe linéairement incorporant en son sein une variété musicale passant des envolées psychédéliques aux thèmes spatiaux, sans oublier quelques saupoudrages d’accents country.

Un changement de rythme bienvenu pour « Domino », un titre qui nous plonge dans une musique à l’ambiance asiatique qui séduit autant par sa capacité à embrasser une belle quantité de possibilités sonores que par la sérénité qui s’en dégage. La même joliesse un peu plus déliée, se propage dans « Over You » et « The Woods » nous entrainant vers des espaces pastoraux imprégnés par des claviers élégants clairsemés et quelques effets cosmiques.

Mélangeant rock progressif et Soft rock, Hangar Nord distille une musique agréable, certes, certains titres sont un peu plus faibles que d’autres et le style semble daté, mais Hangar Nord reste un album qui vous fera passer un excellent moment.

Formation du groupe

Mikael Nord Andersson, Hans Gardemar et Martin Hansen

🌍 Visiter le site de Hangar Nord →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Hero

Par Amarok

5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.