Wind and fury

Par

(3 sur 5) / Hélium Production
Categories
Uncategorized

Nous vous présentons aujourd’hui le premier album sous forme d’une compilation regroupant différents champions et vice-champions du monde du phénomène « AIR ». Des immenses artistes du playback comme le Air guitare, Air basse, Air batterie, j’en passe et des meilleurs… Bref les meilleurs du meilleur dans leurs domaines. Une collaboration rendue possible grâce à la technologie internet qui a permis à ces artistes de faciliter la rencontre et de mettre ce projet fou en route.

Une galette essentiellement peuplées de reprises toutes très respectueuses des sonorités d’origines. Seul petit bémol, l’album est entièrement en play-back instrumental faute d’avoir trouvé un « AIR » Chanteur capable de couvrir tous les styles mais, la bonne nouvelle, c’est que l’enregistrement respecte en tout point l’ambiance originale à chaque titre. Le but du jeu, est d’avoir une règle de base à l’écoute de ce Air hors-piste. Pour être intéressant, il faut partir d’un schéma musical déjà préétabli et l’interpréter de manière personnelle. Sinon, on fait du déjà-entendu. Alors évidemment, ce sont des titres plutôt connus, ce qui est une habitude dans ce genre d’exercice. Cependant les démonstrations Air techniques et autres Air esbroufes ne sont pas là pour masquer un total vide créatif.

Entre deux Air expérimentations, comme par exemple sur les prog Air « Awaken » (Yes) et le « Song Within a Song » (Camel), ces supers Air musiciens, n’oublient pas le feeling, particulièrement présent dans les splendides parties de Air Batterie de « Time to Dream » (Greenslade), ou de Air Guitare dans les longues improvisations de « Behind the Lines » (Genesis). La fluidité des accords de Air guitare acoustique sur « Just Look Away » (P.F.M.) alliée à la l’allant électrique des Air soli de « The Interview » (Saga) démontrent une efficacité qui sont autant de gages de qualité pour ce Wind and fury dont on devrait, à nouveau, beaucoup entendre parler à l’avenir. Enfin bref, même si ce Heliumator est quelque peu opportuniste, il permet avec sa Air musique une multitude de possibilités d’interprétations Air personnelles.

Une galette indispensable à tous ceux qui souhaitent avoir l’Air intelligent (et ils sont nombreux !), et même si il n’y a pas d’artiste français dans cette sublime liste – pas d’Air France, donc – Foncez ! Et l’Air de rien vous sortirez de la « Court of the Crimson King » et emprunterez la «Highway to Hell » pendant que l’Air soulèvera la poussière de « Dust In The Wind ».

Toute l’équipe de ProgCritique vous souhaite un bon Poisson d’avril. N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires qui sont toujours les bienvenus. Take k’Air !

Gabriel, Gérard, Jipé Yoda, Pierre (par ordre alphabétique)

Formation du groupe

Giuseppe Mata : Air Batterie - John Kurzwell : Air Claviers - Bill Warwick : Air Basse - Genes Dowoffrey: Air Claviers - Stacket Hevet : Air Guitare - Rhardt Steinobby : Air Violon - Jers Andanson : Air Flûte

🌍 Visiter le site de Heliumator →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Album du mois

This Was

Par Jethro Tull

5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *