Isolated Dreams

Par

(3.6 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif Soft Rock

Isolated Dreams est le premier album de Ghost Echo, un projet formé début mars 2020, par les musiciens néerlandais Remy de Wal et Karel Witte. Isolated Dreams une formule d’écriture de titres très éclectiques, qui cherchent à fusionner l’électro, le prog classique et la pop. C’est un opus à qui vous devrez donner du temps, pour l’appréhender au mieux et qui plaira certainement aux mélomanes qui ne sont pas figés dans un genre et qui aiment les compositions qui naviguent librement dans ceux-ci.

Certaines pistes comme « Black Era » et « Null Void » sont remplies de cette nostalgie de riffs électro, rythmiquement intéressants, dans un style rappelant Depeche Mode. Ressemblance quand même lointaine, car Ghost Echo contrairement au groupe sus-cité, loin de toutes approches commerciales, y adjoint une recherche musicale plus poussée. Une tendance progressive vient s’inscrire en filigrane donnant aux compositions de beaux reliefs et une cohérence dans l’écriture qui en séduira plus d’un.

Dans le registre relaxant et vaporeux, Ghost Echo n’est pas en reste, sur « Dust », « Ocean II » et « Monologue », l’on découvre ce que pourrait être un mixage élégant entre Marillion et Coldplay. C’est ici que les différents styles se chevauchent et se mélangent, et ça fonctionne !

image

Légèrement en aparté de l’atmosphère générale de l’album, « Late Night » nous propulse sur une planète où se croisent rythmes tribaux et pulsions électroniques. Une pièce qui affirme son caractère par des sonorités plus solennelles et réservées.

Un son rêveur et brumeux inonde « Stranger on a Train », un chant introspectif poétique et plutôt maussade embrasse la mélodie, cependant, le meilleur morceau et dernier de l’album est aussi le plus long, presque 7 minutes. « Pitfalls » est une piste envoutante, elle rebondit sur des basses synthétiques qui dansent de manière fluide sur toute la longueur, et un chant qui hante votre cerveau pendant un bon moment. Un son bien équilibré, brillant et aérée acoustiquement, chaque instrument bénéficiant d’une clarté surprenante dans le mixage.

Isolated Dreams ne transcendera pas le monde du rock progressif, mais une combinaison et un croisement très efficace de différents styles musicaux procurent à ces huit compositions, un peu à part dans le prog, une intensité propice à passer un excellent moment !

Formation du groupe

Remy de Wal : Guitares, synthétiseurs, programmation et chœurs - - Karel Witte : chant, guitares, synthétiseurs et programmation

🌍 Visiter le site de Ghost Echo →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *