Anarchic Curves

Par

(4.5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

Tony Lowe, le maître du prog mélodique et des atmosphères éthérées, revient nous chatoyer les oreilles avec un nouvel opus du ESP Project, Anarchic Curves. Dans le précédent et excellent Phenomena, Damien Child officiait aux vocaux. Dans Anarchic Curves, paroles et vocaux sont de Peter Coyle.

L’entame, « Luminous », calme et mélodieuse, donne à entendre au travers de ses paroles une fabuleuse récapitulation des grands anciens du prog – je vous laisse les énumérer. Et puis soudain, à la moitié, l’affaire s’accélère en un jazz funk irrésistible. Lumineux ! « Still Lives Of John Lennon », c’est une nouvelle superbe mélodie, portée cette fois par une ligne de basse bondissante. On entendra plusieurs fois l’excellent refrain.

Plus sombre et abrupt, « Cogs » n’en contient pas moins des passages très mélodieux à la Barclay James Harvest. La conclusion instrumentale laisse un temps la guitare chanter avant quelques accords sur des sonorités de cordes et de chœurs.

image

On se laisse volontiers bercer par le tempo lent de « The Dead Dark of Lollipops », jusqu’à ce que batterie et basse viennent porter un peu d’animation sur un chant qui restera imperturbablement clame. Joliment balancé, « Invisible Ricochets » nous annonce sans prévenir qu’aujourd’hui est le jour de Van der Graaf. Ca ne s’invente pas ! On se laisse facilement prendre par ces ricochets

« Shoreless » quitte les belles lignes mélodiques pour un chant un brin robotique et désincarné, le tout sur un rythme rapide et une basse bourdonnante et obsédante. La musique des Machines plutôt que celle des Sphères … Les premières notes de « Moondust » semblent apporter quelques lumières, mais bien vite se met un place un nouveau tempo lent et un chant mélancolique. Côté références, cette fois-ci il faut regarder côté peinture (Matisse, Picasso) et cinéma (Fellini, Kubrick, Hitchcock). Sans parler du célèbre goo goo ga jub de l’énigmatique I’m The Walrus des Beatles. Quant au Siberian Khatru vous n’en apprendrez pas plus … Sans doute un des sommets de l’album !

Dans le pur style des immortelles ballades de BJH, « Entangled Stories» est le triomphe d’un art mélodique et harmonique qui vous emporte irrésistiblement vers un ailleurs, comme une évidence ! Magique !

Tout en délicatesse sonore, Anarchic Curves(*) est un album captivant de bout en bout, le charme musical à l’état pur !

(*)

Formation du groupe

Tony Lowe : guitares, claviers - Peter Coyle : chant - Pete Clark : basse - Dave Etheridge : batterie - Avec: - Peter Coyle : claviers - Cheryl Stringall : claviers

🌍 Visiter le site de ESP Project →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.