Freedom

Par

(3.6 sur 5) / CMC Eclipse Publishing
Categories
Rock Progressif

Hückelhoven, quelque part entre Aix-la-Chapelle et Mönchengladbach, Different Image Project sort « Freedom », son troisième album, depuis .. 2001 ! Une longue histoire démarrée en fin 80-début 90 du côté de Hanovre…

Découverte de la pochette : pas mal du tout ce sphinx stylisé. ! Première écoute : un style plutôt neo-prog, assez mélodique dans l’ensemble, des éléments de rock assez classique, des passages plus heavy avec quelques riffs de guitare, pour 10 titres composés par le chanteur du groupe, Jorge Klapproth.

« Behind The Lines II » (il y en a un premier sur l’album précédent) et « Guilty » lancent les affaires sur des guitares bien affirmées. Beaucoup plus délicat et aérien, « In The Darkness », un des meilleurs morceaux de l’album, nous emmène sur un rythme assez nonchalant vers une seconde partie tout à fait lumineuse et positive, très chantante, une sorte de Fiat Lux quoi.

Le titre éponyme démarre curieusement dans un style choral vocal allemand, et puis ça s’anime soudain à la guitare. Retour du style choral pour terminer. Plutôt original. Morceau parlé avec « Fear ! » au titre plutôt évocateur, souligné par un thème de basse très hard rock, un peu Deep Purple. Gros contraste sonore, avec « Every Single Day » et son allure de ballade désabusée, en mode mineur. Le court « Dead In Life » est un rock classique, plutôt entraînant. Idem pour le suivant et un peu plus développé « My Friend », avec un peu de violon au début et un fond sonore de cornemuse (assez discrète).

Voix expressive soutenue au piano pour le mélancolique « Valley Of Death », le titre n’inspirant pas en effet la joie et la bonne humeur. « Theatre Of Broken Paradise » qui clôt l’album n’évoque pas non plus a priori la franche rigolade : morceau assez puissant, le plus long des dix, qui se termine sur un long decrescendo dans une atmosphère en demi-teinte.

Sans bouleverser le genre, voilà un album somme toute attrayant et agréable pour peu que l’on prenne le temps de se plonger dans l’univers du quintette allemand (Claus Goose, Ruth & Jorge Klapproth, Mischa Wyboris, Olaf Renner).

Formation du groupe

Claus Goose - Guitares / Chant - Jorge Klapproth - Chant / Guitares - Ruth Klapproth - Claviers / Chœurs - Mischa Wyboris - Batterie - Olaf Renner - Guitares basses - Musiciens invités : Christina Ide, Frank Körfer, Manfred Geilhaupt, Marie Klapproth, Ulf Bauer - Chœurs - Patte Barten - Cornemuses - Werner Koch - Guitares - Marie Klapproth - Violon - John Cookson - Voix

🌍 Visiter le site de Different Image Project →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Void

Par Coma Rossi

4 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *