Nautilus

Par

(3.5 sur 5) / AMS - RECORDS
Categories
Rock Progressif Rock Psychédélique Rock Symphonique

« Cellar Noise » nous délivre un « Nautilus » avec un style affirmé qui contient des riffs plombés lorgnant vers les groupes psychédéliques et progressifs de la meilleure époque. Les mélodies relativement complexes naviguent entre des compositions aux douceurs apprêtées et les incursions néoprog nerveuses, le tout servi par une mise en œuvre irréprochable.

Déjà leur premier album « Alight » (2017) nous avait mis l’eau à la bouche, avec un ensemble de pistes qui tenaient très bien la route. Aujourd’hui, le propos de « Nautilus » est de se présenter comme un voyage à la recherche des peurs et des élucubrations de l’esprit humain.

Les huit pistes s’enchaînent dans une belle approche conceptuelle, qui procure à ce deuxième opus une homogénéité probante. Le son devient plus actuel, dirigeant « Cellar Noise » vers des productions plus rentre dedans comme celle de « Leeches » mais aussi laissant la place à des ambiances mélancoliques et rêveuses comme « Her » (avec Laura Meade d’IZZ) ou « Under My Command » . Le côté attractif de la formation est aussi présent avec des titres bien plus accessibles voire même propre à une diffusion radiophonique, le titre éponyme « Nautilus » avec son refrain ultra mémorisable fait partie de ceux-ci. Les influences progressives ne sont pas non plus oubliées « Omega » , avec plus de 12 minutes au compteur, traverse dans cette longue épopée toutes les atmosphères qui font l’apanage du genre. J’allais oublier « The Creator » qui ouvre l’album, un titre nerveux et souple qui penche vers le côté prog/alternatif du combo.

Tous les éléments semblent réunis pour obtenir nos cinq étoiles, mais comme toute médaille à son revers, j’aurais quelques petites objections à faire : Certaines compositions donnent un rendu assez cliché, comme du déjà entendu. En résumé « Nautilus » malgré une musique peaufinée reste sans surprise, mais il n’en demeure pas moins que « Cellar Noise » offre un album qui s’écoute sans retenue et avec plaisir !

Formation du groupe

Eric Bersan / batterie, percussions - Loris Bersan / basse, guitare classique - Niccolo Gallani / piano à queue, piano électrique, orgue, Mellotron, synthétiseur - Francesco Lovari / chant, percussions - Alessandro Palmisano / guitare électrique solo et rythmique, guitare acoustique - Avec: - Laura Meade (IZZ) / chant (6)

🌍 Visiter le site de CELLAR NOISE →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *