Imaginations

Par

(3.8 sur 5) / The Orchard Enterprises
Categories
Rock Progressif

Aura est un groupe de rock progressif suédois, en activité depuis 1980, après quelques productions discographiques dans les années 80, celui-ci se remet en piste dans les années 2000. Il publie alors, avec une belle thématique, quatre albums : Observations (2012), Relations (2016), Reflexions (2018) et Réactions (2019). Arrive fin 2020, Imaginations, voyons ce qu’il a dans le ventre :

Cela ne m’a pris que quelques minutes, pour avoir le coup de cœur pour le groupe Aura, et son album Imaginations. Le morceau éponyme en introduction (Imaginations) met en œuvre toutes les recettes propres au Prog, avec une réelle intention, celle de nous replonger, pour notre plus grand plaisir, dans les ambiances de l’époque des années 70/80. Les bruitages en intro rappellent quelques grands noms du genre, le thème est simple et sans compromis, tout au long de ses 5:34 minutes, la mélodie développe une lente progression à l’emphase symphonique et planante.

image

Ce qui fait la force de l’album, c’est qu’il s’améliore au fur et à mesure que l’on avance dans la liste de lecture. L’influence des groupes de rock progressif des années phares du genre occupe une place importante dans les compositions, et parfois, comme lors de « Together Alone Again » ou « The Selfie Generation », par exemple, les similitudes avec des groupes comme Asia, période J.Payne, vous sautent aux oreilles. Mais pas que, quelques relents des Beatles pointent leurs nez sur les balades langoureuses que sont, « Tomorrow Will Be A New Day » et « Mainstreet Simpleton », Les pistes contenant des passages tendres et acoustiques ne manquent pas, non plus, « Maybe… », « Roses Are Red But Love Is Blue »  et « Tall And Free », œuvrent dans ce registre.

Pour un album ancré dans le prog, il est surprenant de constater que la grande majorité des seize titres durent moins de cinq minutes. Seul le superbe « Green Rain » dépasse les 7 minutes, et quel titre, il se démarque vraiment, intro solennelle à la batterie, puis en chemin, il se transforme sur un doux rythme chaloupé de séquenceur en arrière-plan, quelques chœurs et voix viennent ponctués la mélodie avec bonheur.

Donc, pour résumer, seize titres qui incorporent des mélodies accrocheuses, de subtils changements de rythmes et même des soli de guitare pas piqué des vers. Imaginations évite de devenir unidimensionnel et monotone, il est très réussi et pourrait avoir un large attrait, Qu’on se le dise !.

Formation du groupe

Lennie Andrews : Chant, Guitares, Claviers - Joacim A Sternkrans : Guitares, Chant - Conny Engelund : Basse, chœurs - Ulf George Andersson : Batterie, Percussions

🌍 Visiter le site de Aura →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *