Juste pour voir

Par

(3.6 sur 5) / Autoproduction
Categories
Jazz-Rock Pop/Rock Progressif Alternatif Rock Progressif Soft Rock

Après “Les voyages en kaléido” (Album / 2018), “Club underground #1” (EP 2019), Alain Valdès, musicien, producteur, auteur, compositeur et interprète, publie « Juste pour voir », un EP de huit titres.

Alain tape tous azimuts en proposant un album qui aborde une multitude de genres, jazz, jazz-rock, prog, pop, soul, funk, etc… Le chant est en français et illustre avec des textes brefs, ironiques et inspirés les réflexions intérieures de l’auteur. Le « Club underground #2 » qui ouvre l’opus démontre un super travail d’équipe, sur ce titre où les barrissements du saxophone s’engouffrent dans un jazz-rock (pop) limpide et puissant.

image

Le groupe joue un son plus aérien, « Ouvre tes chakras, ferme-là ! » se blottit dans un écrin de doux psychédélisme, de temps à autre le Pink Floyd me traverse l’esprit. Plus direct, l’énigmatique « Vampire » et son flux rythmique, donne l’impression que la progression des lignes musicales travaille de concert avec l’entrain d’un rock alternatif, et les variations instrumentales du rock progressif. Le titre éponyme « Juste pour voir » est un cocktail aux contours soft/jazzy, avec suffisamment d’amplitude pour créer mélodiquement une intensité profondément ancrée dans la tendresse de la ligne du saxophone.

À son tour, « Walking the ghost » un instrumental, embrasse un placage entraînant, pour ne pas dire propice à la danse, tout en affichant une mélodie impétueuse, tandis que « L’informateur » tombe dans une atmosphère à la Weather Report. Le filigrane de la basse est central et distinct sur cette piste. Totalement détendu dans la posture, « L’homme zen » dans un style relâché, chevauche le bien-être et la flottabilité. « Atterrissage en pays vague » clôt le voyage en insufflant un peu plus de rythmes chaloupés, et une bonne dose d’ironie, dans l’environnement du musicien.

La diversité des ambiances et des arrangements proposés par Alain Valdès font de ce « Juste pour voir » un album où chaque titre est musicalement imprévisible, c’est ce qui en fait son charme !

Formation du groupe

Niko Sarran : Batterie - Philippe Pane : Basse - Rémi Ploton : Piano & claviers - Gary Haguenauer : Guitares - Alexandre Augé : Saxophones - Alain Valdés : Chant - Musiciens Additionnels : Mathias Coste : Trombone - Roland Gallina : Trompette

🌍 Visiter le site de Alain Valdès →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *