WHY

Par

(5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

VLYES est le nouveau projet de Kay Soehl, ancien guitariste et co-fondateur du combo progressif SYLVAN (entre 1991 et 2007). Il reprend aujourd’hui du service pour ce nouveau projet et un album intitulé ‘WHY’. Pour sa réalisation il est entouré de Jens Lueck (SINGLE CELLED ORGANISM, SYRINX CALL, ISGAARD) aux claviers et à la batterie, de Volker Oster au chant, Kay assurant quant à lui les guitares et la basse acoustique et électrique.

Kay a travaillé plus de 18 mois sur cet album conceptuel, qui se veut une critique de la consommation immodérée et irrespectueuse de notre monde actuel, et comme on ne se refait pas, les dix compositions de ‘WHY’ s’inscrivent principalement dans un rock progressif parfois teinté de néo prog, mais pas que, nous y trouvons aussi des influences électroniques, des éléments classiques et quelques touches post-rock. 

La courte et douce introduction « The Arrival » se fait voluptueusement découvrir avec une guitare acoustique qui ondule doucement puis une guitare électrique fluide et un chant délicat. Changement d’ambiance avec « I Can’t Get Out » un néo-prog mélodiquement entrainant où le chant et le jeu de guitare évoquent, IQ, ARENA et bon nombre de formations anglaises œuvrant dans le genre. Pour « I Need A Wise Friend » nous plongeons lentement, sur plus de six minutes, dans une ambiance progressive plus familière. Le titre emblématique de l’album, avec une mélodie entraînante, des arrangement somptueux et deux beaux solos (clavier et guitare) qui se combinent pour former un numéro haut en couleur.

image

Beaucoup plus nerveux « Once In A While » fait rugir ses guitares dans une atmosphère fougueuse et orageuse. Ambiance tendue que nous retrouvons sur « The Petition » où le groupe fusionne dans de longues sections instrumentales, des éléments électriques, électroniques et des influences classiques. La pression retombe avec le bien nommé « Calm Down » aux accents mélancoliques et poignants, musicalement proche de Marillion. Si vous souhaitez un tissage de textures plutôt contemplatif et atmosphérique, vous avez « The Abandon » qui coche toute les cases de la mélodie hypnotique et planante, il en est autrement de « Knowledge » où le thème principal se débride abordant un versant metal plus appuyé.

Le piano est omniprésent sur « The End », la composition qui aborde le côté le plus mélancolique de VLYES avec une écriture sombre et profonde qui donne lieu à des passages où la mélodie s’étire dans un paysage sonore évanescent. Même schéma musical pour la piste titre « Why », mais avec un son plus étoffé, au piano s’ajoutent cordes et guitare acoustique pour mieux nous immerger émotionnellement dans un rock progressif de toute beauté.

Dernier titre, « The Dubiousness » semblable au premier titre de l’album, avec la guitare acoustique et une exclamation « Just Why ? » qui boucle continue.

WHY’ se construit sur des contrastes intelligents dans des compositions irréprochables et pourrait devenir un bel exemple de rock progressif contemporain. Si vous aimez le prog, vous aimerez forcément VLYES.

Formation du groupe

Kay Soehl (guitares, basse) - Jens Lueck (claviers, batterie, piano, choeurs) - Volker Oster (chant) Invités : - Isgaard (Chant 7) - Katja Flinsch (Violon) - Annika Stolze (Violoncelle) - Peter Mowka (Guitares 7.9) - Joerg Linke (Basse 7.9)

🌍 Visiter le site de VLYES →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Void

Par Coma Rossi

4 sur 5

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *