The Knight And The Ghost

Par

(4.5 sur 5) / Seacrest Oy
Categories
Rock Progressif

Tiens donc, un disque conçu et produit par Marco Bernard, Rafael Pacha, Kimmo Pörsti … Décidemment l’année musicale 2020 aura été d’une générosité exceptionnelle, en particulier du côté des deux Samurai of Prog, Marco et Kimmo qui, au fil des mois, nous ont fait allègrement surchauffer la machine à chroniquer !

The Guildmaster c’est à nouveau une exceptionnelle association de musiciens … association de bienfaiteurs cela va sans dire ! Le résultat, « The Knight And The Ghost », c’est une suite de 13 morceaux composées par Rafael Pacha, Ton Scherpenzeel, Kimmo Pörsti, Alessandro Di Benedetti et Kristiina Poutanen, dans un style prog/folk médiéval assez étonnant, un peu à la manière d’un Minimum Vital côté France.

On démarre par une « Puppet Dance » (composé par Tom Scherpenzeel) dans un style très Grand Siècle, tandis que « Saaristo » fait plutôt appel au folklore finlandais cher à Kimmo Pörsti. Très beau thème au violon au passage ! Et c’est un lièvre bondissant (« The Hare ») qui s’ébat joyeusement d’abord sur la délicate guitare acoustique de Rafel Pacha, puis sous le violon débridé (fiddle pour les anglo-saxons) de Peak Fiddler (violoneux de pointe pour les francophones), Chris Perry de son vrai nom.

image

Vient le titre éponyme, le plus long et développé de l’album, une des rares pistes avec chant (très belle voix féminine mélancolique et lyrique de Camilla Rinaldi). Composé par Alessandro di Benedetti (Mad Crayon), on revient ici sur des terres plus progressives. Dans un mélange moderne / baroque « Stranded By The Coast » s’exerce aux joies de la célèbre danse espagnole du 15eme siècle, La Folia, qui aura inspiré nombre de musiciens tels Lully et Vivaldi, pour ne citer que les plus anciens. Que dire du superbe balancement du bien nommé « Six And Five » alternant rythmes à 6 et à 5 temps ?

« The Search » de Rafael Pacha nous ramène du côté de l’Ecosse, tandis que « Camino de Luz » de Kimmo Pörsti semble nous ramener du côté de la Finlande, mais avec un chant en espagnol porté par la voix délicatement accentuée d’Ariane Valdivié. Petit intermède de danse médiévale avec « Noughts and Crosses », puis avec un air de polka sur « The Fairy Pole ». « Ghost Dance » reprend une idée musicale ancienne de Kimmo Pörsti (Mist Season, 2004), amplifiée par Rafael Pacha. On arrive à la fin de cet étonnant cheminement musical avec le polyrythmique « The Sun Rises Again »,  puis avec une coda totalement apaisée et contemplative dans un « Secret Garden » plein de mystères…

Recette pour un album vraiment original :

  • Vous démarrez avec un Rafael Pacha omniprésent à l’écriture comme à l’interprétation (guitares, flûtes, viole de gambe, etc.) bien entouré d’un Marco Bernard et sa célèbre Shuker Bass, et d’un Kimmo Pörsti et sa science des percussions,
  • vous ajouter ce qu’il faut de musiciens talentueux et complices pour compléter le dispositif,
  • vous puisez aux sources de la musique traditionnelle européenne,

Et vous avez là de quoi écouter quelque chose d’assez différent et d’inhabituel !

Mentionnons au passage un autre complice, Ed Unitsky, pour son travail graphique dans style Heroic Fantasy qui fait déjà rêver avant d’avoir entendu la moindre note.

Voilà de quoi démarrer l’An de Grâce 2021 avec une nouvelle ferveur !

Formation du groupe

Rafael Pacha : guitares classiques, acoustiques et électriques, flûtes à bec baroques, claviers, cuatro vénézuélien, psaltérion, bouzouki, mandoline, viole de gambe, darbouka, bodhran, sifflets bas et aigus, banjo ténor, cithare, métallophone, batterie style peñaparda - Ton Scherpenzeel (Kayak, Camel) : claviers - Marco Bernard (Le Samouraï du Prog) : Basses Shuker - Kimmo Pörsti (Le Samouraï du Prog, Paidarion, Mist Season) : batterie & percussions - Avec: Martti Törnwall : violon - Esa Lehtinen : flûte - Chris Perry : violon - Alessandro Di Benedetti : claviers - Camilla Rinaldi : chant - Ariane Valdivié : chant - Rubén Álvarez : guitare électrique - Manoel Macía : guitare baroque

🌍 Visiter le site de The Guildmaster →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

No Air

Par Perfect Storm

4.5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *