Schizophrenia

Par

(3.5 sur 5) / 2L Productions
Categories
Atmosphérique Néo Progressif Progressif Alternatif Rock Progressif

Avec près de 35 ans de carrière, le compositeur et multi-instrumentiste Norbert Krüler et ses compagnons Matthias Mehrtens et Anke Ullrich nous dévoilent un album gargantuesque de 22 titres.

Cette boulimie de compositions est désarmante au premier abord et il est nécessaire de bien s’imprégner de ce double opus pour en saisir non seulement le message mais aussi toutes les nuances musicales que contient « Schizophrenia ».

Comme le titre de l’album ne l’indique pas, nous ne parlons pas de folie, mais d’une socio-critique que le concept décline par des messages qui disent en gros « que nous sommes face aux dérives sociales et écologiques mais nous ne réagissons pas et nous préférons rester dans l’ignorance ce qui est de la folie ».

Vue le nombre de compositions, il m’est impossible ici de présenter tous les titres, mais l’album recèle un dynamisme et une fraîcheur surprenante. L’artiste a réussi à réunir dans ce double album, des styles musicaux différents que l’on peut trouver dans le monde du progressif des 40 dernières années en rajoutant les nuances et les couleurs sonores actuelles.

On peut aussi constater une certaine répétition des bases rythmiques qui confère, bien sûr, une forme de continuité entre chaque titre mais donne aussi une impression de déjà entendu. Cela est accentué par des thèmes musicaux repris dans certaines compositions de l’album.

En revanche, l’album est soigné en termes de mixages et d’arrangements. Les voix, claviers et guitares font un superbe travail d’une douceur animale. Même si je reste convaincu qu’il y avait matière à réduire le nombre de titres pour gagner en lisibilité, cela reste un album agréable et plein de surprises à l’écoute, pour autant il se mérite et il faut se donner la peine de le goûter avec la profondeur nécessaire. Quant au Digipack, il est d’une excellente facture avec de sombres graphismes soignés.

Formation du groupe

Norbert Krüler : Chant, voix, Guitares, piano, orgue, claviers, basse, programmation -- Matthias Mehrtens : Guitares -- Anke Ullrich : Chant, voix

🌍 Visiter le site de SHAMALL →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *