Fictitious Sports

Par

(3.5 sur 5) / Columbia
Categories
Jazz-Rock Rock Progressif

Premier album solo de Nick Mason le batteur du Pink Floyd, « Fictitious Sports » est sorti en 1981. Il se compose de huit titres écrits par la pianiste Carla Bley. Nick a coproduit l’opus et a bien entendu jouer de la batterie sur toutes les pistes.

Ce « Fictitious Sports » est une vrai curiosité musicale assez éloigné du Floyd, à part peut être sur l’excellent « Hot River » dont l’ambiance et la guitare façon Gilmour de Chris Spedding se rapprochent de lui et rappellent immanquablement ce dernier. Sinon dans l’ensemble les compos qui sont chantées par Robert Wyatt (ex Soft Machine), sauf le premier titre « Can’t Get My Motor to Start » interprété par Karen Kraft, font penser aux premiers albums de Hatfield and the North ou bien Colosseum mais avec des plages moins développées et plus condensées. La musique de Bley s’oriente plus vers un jazz-rock teinté de rock progressif, en grande partie en raison des interventions de nombreux instruments typés Jazz, comme la trompette, la clarinette et le trombone.

« Fictitious Sports »  même s’il surprend, de la part de Nick, reste néanmoins et encore aujourd’hui très agréable à écouter. L’album propose ainsi quelques perles mélodiques et accrocheuses, portées par le chant rauque de Wyatt comme le funky « I Was Wrong », les envolées énergiques et accrocheuses de « Boo To You Too » et le mélancolique « Do Ya ».

Les aficionados du Floyd qui ont acheté « Fictitious Sports » sans l’avoir écouter préalablement, en se basant uniquement sur le nom d’un de ses membres, en l’occurrence Nick Mason, ont forcément été déçus. Pour les autres s’ils étaient et sont toujours amateurs d’une musique aux orientations jazz-rock ou même Canterbury l’album étaient pour eux et peut être pour vous, dans tous les cas à réécouter ou à découvrir :

Formation du groupe

Nick Mason : batterie, percussions - Carla Bley : claviers - Robert Wyatt : chant (toutes sauf 1) - Karen Kraft : chant (1, 4), chœurs - Chris Spedding : guitares - Steve Swallow : basse - Michael Mantler : trompette - Gary Windo : clarinette ténor, clarinette basse, flûte, chant additionnel - Gary Valente : trombones, chant additionnel - Howard Johnson : tuba - Terry Adams : piano (5), harmonica et clavinet (1) - Carlos Ward, D. Sharpe, Vincent Chancey, Earl McIntyre : voix additionnelles

🌍 Visiter le site de Nick Mason →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *