Out of Control

Par

(4 sur 5)
Categories
Crossover Prog Rock Progressif

Premier album solo pour Marco Mattei avec « Out of Control » qui bénéficie de la participation de Tony Levin, Jerry Marotta, Pat Mastelotto et Chad Wackerman. Musicalement, ça tient extrêmement bien la route on nage en plein revival 70, dans des ambiances hétéroclites qui doivent autant à Genesis qu’à Marillion, mais à bien d’autres aussi, c’est dire le niveau qualitatif de cet album !

Mais, ici, pas de méprise, Marco Mattei ne fait pas de redite, son album développe une forte personnalité et ses mélodies bien construites sont suaves et enjôleuses, le tout servi par la crème des musiciens et chanteurs que je vous invite à découvrir en bas de chronique. Des pistes assez courtes dans l’ensemble, à l’image de « Would It Be Me » mélodie acoustique teintée d’une touche orientale ou le doux « I’ll Be Born » dans une veine prog/pop sophistiquée.

image

« Lullaby for You » a la capacité de vous entraîner dans une berceuse véritable paradoxe intemporel bienveillant. Les seuls points torrides, « Anymore » qui sonne comme Deep purple et « Tomorrow » un country-rock, nous rappellent que l’électricité fait partie aussi du paysage musical de Marco. Avec un son immersif et un sens inné de la mélodie « Void » touche, lui, le genre space rock, une composition qui offre une palette de sons affinés et langoureux, un chant aérien et des chœurs vaporeux. La ballade « On Your Side » propose quant à elle une large dose de magie apte à séduire un large public.

Trois courts instrumentaux mettent un point final à l’album : « After Tomorrow » interprété à la guitare balance quand même quelques savoureuses ritournelles, « Hidden Gems » envoie un super son et des guitares enivrantes, puis le floydien « Gone » parachèvent de brillante manière ce bel album.

Les compositions vont de la ballade acoustique aux épopées plus ambitieuses, mais toujours dans une tradition prog. Ajoutez à ce tableau aguichant, l’ajouts d’instruments originaux dans le genre (Bouzouki, Mandoline, Sitar) mettant en valeur la qualité des compositions, des musiciens au mieux de leur forme, un superbe packaging, et vous réunissez les ingrédients de la recette idéale pour façonner un bon album !

Formation du groupe

Marco Mattei : Guitares électriques et acoustiques, Boucles de guitare, Resonator, Bouzouki, Basse électrique, Basse électrique à archet, Chant, Shaker, Percussions électroniques et acoustiques, Samples et programmation - Chant : Dave Bond (1,3,9), Matthew Brown (2), Felix Brandt (4,5), Barak Seguin (6), Richard Farrell (8) - Batterie et percussions : Jerry Marotta (1,9,11), Pat Mastelotto (2), Chad Wackerman (8), Clive Deamer (3), Matt Crain (6), Gianni Pierannunzio (7), Salvatore Mennella (12), Matilde Mattei (Shaker sur 7) - Basse : Tony Levin (1,2,9), Fabio Trentini (8), Gabriele Bibbi Ferrari (12) - Duilio Galioto : Synthés , Moog, Wurlitzer, Piano, Mellotron (3,8,9) - Paolo Gianfrate : Claviers (6) - Dave Bond : Mandoline (1) - Marco Planells : Sitar (1) - Paul Johnson : Flûte et Whistle (4) - Diederik van den Brandt : Pedal Steel (5) - Rob Wakefield : Violon (5) - Max Rosati : Guitare électrique solo (8) - Mauro Munzi : Piano inversé (9) -

🌍 Visiter le site de Marco Mattei →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.