Glass Kites II

Par

(4.6 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

Au gré des écoutes sur les plateformes musicales habituelles, on tombe parfois sur des musiques qui vous accrochent immédiatement au détour d’une mélodie ou d’une modulation harmonique originale. C’est ainsi que j’ai très récemment découvert et immédiatement apprécié Glass Kites, un groupe de Vancouver qui a sorti le 1er janvier 2021 son deuxième album sobrement intitulé « Glass Kites II ». Le premier album date lui du 1er janvier 2012. Info supplémentaire, il durait un peu plus de 36 mn, tandis que le second tombe à 30 mn ! Glass Kites fait dans le concis.

Et qu’avons pour cette demi-heure de musique ? Pour le contenant, 5 pistes mais 2 qui servent d’intro à la suivante, plus développée. Pour le contenu, on démarre par une « Intro » instrumentale, « Intro [Soviet] » pour être complet et précis, rien moins que superbe avec ses progressions harmoniques ascendantes et ses sonorités smooth jazz. Pour la petite histoire Soviet fait référence à une composition plus ancienne et plus développée dont est tiré le passage utilisé ici, et qui utilisait une séquence entendue sur un morceau du prolifique compositeur russe Edward Artemiev.

Cela nous emmène sur le délicat et nonchalant « In The Night » qui m’a immédiatement fait penser à des sonorités voisines entendues chez The Pineapple Thief, sans parler du côté répétitif de la musique.

image

« Leviathan » amplifie nettement le mouvement et nous gratifie de 9 minutes de superbes vocaux sur un accompagnement sonore qui fait la part belle aux harmonies jazzy, bien soutenu par une excellente section rythmique qui à un gros boulot à faire sur cette partition plutôt complexe, rythmiquement parlant. Le sommet de l’album !

Un nouveau court intermède musical centré sur le piano – « Ideologue » et son superbe balancement à 7/8 si je compte bien. Puis quelques puissants appels de synthé lancent (déjà) les 10 dernières minutes de « Discworld / Projector ». Un début qui reste nettement dans le style mélancolique et dans ce mid-tempo déjà entendu, et puis un peu avant 4’ une rupture de tempo nous amène sur un rythme plus élancé et un style plus pop-rock d’excellente facture ! On termine sur une cadence instrumentale, et voilà tout est dit.

Une musique mélancolique mais optimiste, sophistiquée mais directement accessible, instillée par des compostions super inspirées sur le plan harmonique et rythmique, portée par cinq excellents musiciens pour cet album qui a été produit et mixé par Leon Feldman (magnifique voix au passage), en grande partie chez lui dans ce qu’il nomme, non sans humour, Backroom Studios ! Je comprends que pour diverses raisons « Glass Kites II », démarré en 2013, a pris pas mal de temps à Leon Feldman, Nate Drobner, Curt Henderson, Daryn Cassie, et au dernier arrivé Kyle Araki (parfait à la batterie), pour se propager jusqu’à nos oreilles. Mais j’espère vivement que nous n’aurons pas à attendre un 1er janvier dans 9 ans pour un troisième album … En attendant je vous propose de consacrer 1/2 heure à l’écoute de ce réjouissant et somptueux « Glass Kites II » qui vous restera bien plus longtemps dans la tête !

Formation du groupe

Leon Feldman : Chant, Guitare, Claviers, Piano, Synthétiseur & Séquençage - Nate Drobner : Basse, Claviers, Synthétiseur - Curt Henderson : Guitare - Daryn Cassie : Piano, Fender Rhodes - Kyle Araki : Batterie

🌍 Visiter le site de Glass Kites →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Phoenix

Par Vasko Atanasovski Adrabesa Quartet

3.5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *