Fall of Episteme

Par

(5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

Fall of Episteme, un combo Danois, a vu le jour en 2015, il propose aujourd’hui son premier album éponyme. Fall of Episteme puise ses influences de groupes comme Saga, Pink Floyd, Camel, Jethro Tull et Tangerine Dream, mais aussi de formations plus récentes telles que, Ayreon, Dream Theater et Marillion.

Et effectivement, musicalement cela se ressent, Fall of Episteme évolue dans un rock progressif classieux et incisif, dans l’esprit de ses aînées. Les six compositions sont ambitieuses et naviguent dans un bel équilibre, alliant fraîcheur et efficacité, il s’ensuit une musique qui ingurgite et retranscrit bien les styles inhérents au prog. Fall of Episteme est exigeant et signe ici d’excellents titres.

Le puissant et mélodique « Love Will Stay » qui ouvre les hostilités, est diablement percutant grâce à des refrains mélodiques entraînants et des  soli de guitares extrêmement bien pensés. Une forte émotion se dégage au travers du long et atmosphérique « Experience Oblige », une composition mid-tempo qui alterne les passages planants et les arrangements symphoniques subtils avec un côté sombre et ténébreux. Toujours sur un tempo assez lent « Accelerator », est plus ramassé et direct, la batterie prenant le devant de la scène sonore puis la délaisse au profit des autres instruments qui délivrent sur une cadence plus rapide un concentré d’énergie et de de riffs généreux. « Punchline » prend le temps de se développer et de grimper en puissance avec un refrain rentre dedans des plus saisissant, pour laisser la place dans son final à un clavier déconcertant d’efficacité.

Comme dans tout bon album de prog qui se respecte Fall of Episteme nous met en pâture un très long titre à tiroirs de plus de 15 minutes, « Invisible Crusader ». L’exercice est difficile, il en faut de la matière pour réussir son coup, mais là c’est évident, la simplicité de la ligne mélodique et les nombreux breaks instrumentaux alliées à une exigence sans concession de produire un titre de qualité en font un must. Un morceau qui atteint le haut du panier des compos prog tant elle est déconcertante d’efficacité. Une bouffée d’air frais, « Guiding Star » pour terminer en beauté la découverte de ce bien bel album, acoustique et finesse sont au rendez-vous pour cette ballade romantique ponctuée par les interventions d’un piano cristallin et un sax vaporeux.

Fall of Episteme produit une musique concise et directe, où la recherche de la perfection en est le maître mot, mais sans oublier la chaleur et la richesse émotionnelle dont il se pare pour faire de cet album une véritable réussite !

Formation du groupe

Flemming K. Pedersen, claviers et chœurs - Rune RB Eskildsen, batterie - Jan Juel, basse - Kent B. Eskildsen, guitares et chœurs - Rune M. Nielsen, chant

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Zopp

Par Zopp

4.7 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *