Crossover

Par

(3.7 sur 5)
Categories
Jazz-Rock Rock Progressif Space Rock

Voici un nouvel album de David Cross (ex KING CRIMSON) et de Peter Banks (premier guitariste de YES, décédé en 2013) intitulé Crossover. Les parties pour guitare et violon de ce nouvel opus studio ont été enregistrées en août 2010. Le vœu de Peter était de publier ces huit titres, David et le producteur Tony Lowe ont donc décidé pour parachever le travail original d’enregistrer de nouvelles cessions en collaboration avec la crème des musiciens du monde progressif, (Pat Mastelotto, Tony Kaye, Billy Sherwood, Randy Raine-Reusch, Andy Jackson, Oliver Wakeman, Jay Schellen, Jeremy Stacey et Geoff Downes).

Difficile de parler d’un genre musical bien précis avec ce Crossover, le feeling jazz-prog est bien présent, mais pas seulement, s’est conçu à l’intérieur de l’ensemble des morceaux des canaux atmosphériques propres à chaque thème musical. Le premier titre, « Rock To A Hard Place » emprunte son ambiance au monde du space-rock, pour générer à terme un guide coloré où s’entremêlent les genres et résume à lui seul ce qui vous attend à l’écoute de l’album. David et Peter sont les parrains d’une œuvre où l’on se moque pas mal des étiquettes, « Upshift » abonde en ce sens. Intro cafardeuse et cascades de notes discordantes pour ce transformer peu à peu vers une mélodie toute en douceur et volupté, le son s’offre à vous comme une caresse, la technique n’est ici qu’une perche tendue vers la sensibilité. Pas d’hermétisme non plus, « The Smile Frequency » est parsemé de quelques touches ethniques et devient un space-jazz confondant.

Voyage pour les contrées mystérieuses de « The Work Within » sur une rythmique légère mais qui devient bien vite hypnotique, le violon de David tranchant de temps à autres la mélodie. L’écoute des autres pistes pourra aussi ajouter à ce tableau musical les sonorités graves et tristes de « Missing Time » et des harmonies élégantes pour les ambiances entre progressif et jazz de « Plasma Drive ». L’approche musicale de « Laughing Strange » est plus traditionnelle et se rapproche de ce que produisait en son temps ‘Weather Report’ c’est hyper-mélodique et ça coule de source. Le titre éponyme, le moins intéressant des huit plages, offre un côté bizarroïde et anesthésiant où le violon tient la principale place.

Crossover séduira ceux qui aiment une musique faisant appel à une large ouverture d’esprit, David et Peter impressionnent par leur technicité toujours parfaitement juste et jamais trop exacerbée. A écouter en priorité pour s’en rendre compte, « Rock To A Hard Place », la pépite de cet album !

. 

Formation du groupe

David Cross: violon - Peter Banks: guitare - Jeremy Stacey: batterie (1, 7) - Geoff Downes: claviers (1) - Tony Kaye: orgue Hammond (2, 7) - Billy Sherwood: basse (2, 6) Oliver Wakeman: Rhodes piano (2, 3, 6), piano à queue (2), synthétiseur Moog (2, 6), synthétiseur (3), cordes (6), orgue (6) - Jay Schellen: batterie (2) - Randy Raine-Reusch: instruments du monde (3) - Andy Jackson: effets sonores (4) - Pat Mastelotto: batterie (6), synthé batterie (6) - Tony Lowe: basses, parties de cordes supplémentaires - Adrian Benavides: manipulation sonique (6)

🌍 Visiter le site de David Cross &. Peter Banks →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

SADA

Par ÁNGEL ONTALVA & VESPERO

3.6 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *