Les plus appréciés

Black Strat Band – Absence

ParGabriel 16 octobre 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Black Strat Band – Absence
Album
du mois

Black Strat Band

 / Absence


(5/5)
Label: Autoproduction   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Nic Sellas: guitares, chant --- Alex Sotirianos: Claviers, Chant (5), Choeurs --- Bill Koskinas: basse --- Kostas Soueref: batterie, chant (6) --- Avec : Alex Soueref: Voix (4) --- Kleomenis Evangellopoulos: Choeurs

  • 1. Nostalgia
  • 2. Personal Demons
  • 3. Dead End
  • 4. Lost In The Sea (In Memory Of Aylan Kurdi)
  • 5. Absence
  • 6. The Unexpected Guest
  • 7. Darkness
  • 8. Rough Times

Alors là franchement j’ai pris une grosse claque à l’écoute d’« Absence » du groupe Grec Black Strat Band, que je ne connaissais pas (et oui personne n’est parfait !). Je vous invite donc à faire comme moi et de vous précipiter à leur découverte. Pour la petite histoire Le «Black Strat Band» a été créé en août 1999 sur l’île de Corfou, par  Alex Kapaklis et Nic Sellas.

Pour vous donner une idée la musique du Black Strat Band retrouve les gros sons progressifs des années 70, souvent proche de groupes comme Eloy, Jane et le Pink Floyd. L’approche mélodique et la structure complexe des huit titres nous embarquent, dans l’esprit, pour plus de 51 minutes vers un retour en arrière des plus appréciables, qui réjouira les fans de progressif.

Pour preuve, l’introduction « Nostalgia » , qui porte magnifiquement son nom, au développement lent et majestueux administre une vraie démonstration dans la grande tradition progressive, mélodie qui va crescendo et développe un final puissant, une petite merveille qui met véritablement en appétit. Suivent « Personal Demons » et « Dead End » , qui pour moi ne font qu’un, dans une veine prog sophistiquée, tendance le Floyd du ‘Wish you were here’. La musique de ces deux pièces tient vraiment la route, on nage en plein bonheur, d’autant plus que Black Strat Band malgré quelques références à ses prestigieux aînés, affiche sa propre personnalité. Déjà le quatrième titre, « Lost In The Sea (In Memory Of Aylan Kurdi) » et toujours pas de baisse de régime, bien au contraire, l’inspiration est au rendez vous, même couleur musicale que ses prédécesseurs et un tempérament énorme qui se confirme de plus en plus au fil de l’album.

Des compositions servies par des musiciens hyper compétents, la formation aborde le deuxième versant de l’opus avec le morceau éponyme « Absence » qui colore son progressif de teintes jazzy, soutenues par une batterie hypnotique prétextes aux plantureuses interventions des guitares et claviers. Musicalement, on est aux anges et ça continu avec « The Unexpected Guest » et « Darkness » qui nous emportent dans des paysages sonores sublimes, « Rough Times » affirme à nouveau le fort potentiel du groupe et mets un point final à cet excellent opus.

Un album qui s’écoute de bout en bout sans aucune lassitude, « Absence » ravira les fans de musique progressive intelligente, du grand art……., maintenant la balle est dans votre camp !


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Black Strat Band
cette critique a été partagée 0 fois
 500
A propos de

 Gabriel

  (438 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.