Les plus appréciés

Morrighans – The Three Circles of Death

ParGabriel 31 janvier 2017Aucun commentaire
Accueil  /  Post Rock  /  Morrighans – The Three Circles of Death

Morrighans

 / The Three Circles of Death


(4.5/5)
Label: Autoproduction   
Genres:  Post RockRock Progressif

Formation:  Fanny THIBERT (chant, claviers), Laurent WILB (guitare), Georges-Marc LAVARENNE (guitare), Richard MANTOVANI (basse), Hervé GAMBONNET (batterie), Séverine DEMMER (claviers).

  • 1. Melancholia
  • 2. Mourning Song
  • 3. Intra Nox Insomnia
  • 4. The Reaper's Hand
  • 5. Schizophrenia
  • 6. The Road
  • 7. Angel Song
  • 8. The Awakening
  • 9. The Dark Tides
  • 10. Three Circles of Death
  • 11. Travel With Spirit

« The Three Circles of Death« , est le premier concept album du groupe français Morrighanscréé par Fanny THIBERT (chant, claviers) et Laurent WILB (guitare) en 2012. Les ont rejoints depuis les musiciens suivants : Georges-Marc LAVARENNE (guitare), Richard MANTOVANI (basse), Hervé GAMBONNET (batterie), Séverine DEMMER (claviers). Les orientations et influences du groupe s’étendent du rock progressif au post rock en passant par le métal.

Somptueuse entrée en matière que « The Three Circles of Death » propose avec l’instrumental « Melancholia » où le piano prend une place prépondérante, planant et evanescent, suivit de la ballade mid-tempo « Mourning Song » , et son classicisme rassurant qui permet de découvrir la voix sensuelle de Fanny THIBERT. Pas de baisse de régime avec l’ambiance oppressante amenée par le piano, en introduction de « Intra Nox Insomnia » , qui développe un climat délicieusement malsain, le tout chanté dans la langue de Molière.

Avec « The Reaper’s Hand » les Morrighans » s’aventurent avec une maestria déconcertante sur un terrain que l’on ne pensait pas trouver chez eux, un hard rock bien frappé dans la lignée de Black Sabbath, mon titre préféré de l’album. « Schizophrenia » aborde le côté prog/psychédélique façon Hawkwind , un rock lancinant et hypnotique. Tiraillé par de multiples influences « The Road » , le titre le plus long de l’album, démontre avec brio l’alliance parfaite entre un rock progressif classique tendance Magenta et un rock symphonique light, une sacrée dose de personnalité et d’intelligence ce dégage de cet excellent titre. Un chant langoureux et hypnotique est au menu de la mélodie accrocheuse de « Angel Song » , assortie d’arrangements inspirés et d’une belle maîtrise instrumentale.

Les morceaux s’enchaînent, tantôt atmosphériques comme « The Awakening » ou « The Dark Tides« , tantôt plus pesants et angoissants à la manière de « Three Circles of Death » qui donne son titre à l’opus, pour enfin laisser la place à un étonnant « Travel With Spirit » qui privilégie les ambiances légères aux envolées speedées.

Ce premier album, « The Three Circles of Death » se savoure du début à la fin sans aucune retenue !


Genres:
  Post RockRock Progressif
Visiter le site de Morrighans
cette critique a été partagée 0 fois
 700
A propos de

 Gabriel

  (490 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.