We Built This Machine

Par

(4.5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Art Rock Post Rock Progressif Alternatif Rock Progressif

Une première production surprenante que From Flowers to Flies nous offre avec son album ‘We Built This Machine’. Le groupe californien nous propose une collection de douze titres d’une variété extrême avec des passages rythmés de haute intensité et des instruments à vent qui apportent un sacré grain de folie aux compositions.

We Built This Machine n’est pas un album que je qualifierais de progressif, en effet, les compositions tournent autour de caractéristiques assez différentes du genre, mais avec tout de même quelques clins d’œil dans sa direction. Donc, un ‘We Built This Machine’ rempli d’un patchwork musical aux ambiances colorées, certains titres touchent un peu à l’art rock et à la new wave, d’autres ont une relation plus étroite avec le post-rock, et d’autres s’inscrivent légèrement dans le genre progressif. Autre particularité, le chant s’alterne bien souvent entre la voix vigoureuse de Christopher Byrum Harris et celle plus douce et sensuelle de Megan Rice.

Il suffit d’écouter « Signs » pour se faire une idée, véritable mix musical luxuriant où nous retrouvons l’originalité qui caractérise le groupe, un son sciemment agressif et percutant, changeant fréquemment de rythme, syncopé, vigoureux, souligné par l’omniprésence des cuivres (trompette, trombone…) accentuant l’audace d’une extravagance musicale maîtrisée, un peu à la manière d’un Van der Graaf Generator.

D’autres pistes solides jalonnent ‘We Built This Machine’, nous trouvons « Fog » un rock mélodique tendance Grandaddy, deux instrumentaux : « We Are What We Pretend To Be » qui contient une petite touche de rock progressif et « Vamp Until Cue… Then Fade » d’une nature plus puissante développant de nombreuses parties stimulantes et techniques où les cuivres s’expriment à pleins poumons. Dans un style différent « The game » pourrait satisfaire les amateurs d’un groove electro au rythme serré, se propulsant lentement sur une section rythmique ronflante.

Sans oublier, le dernier titre de l’album « Epilogue », simple et direct, qui évolue dans un écrin mélancolique d’où émerge un refrain à la fois ciselé et accrocheur, nous offrant des instants émotionnels poignants.

Certes, le matériel de ‘We Built This Machine’ n’est pas le plus progressif que vous puissiez rencontrer, mais il propose une musique originale, audacieuse et parfois même carrément irrésistible. A découvrir !   

Formation du groupe

Christopher Byrum Harris : batterie, chant , synthétiseurs, piano, orgue Hammond, piano Rhodes - Faith Orozco : guitare basse, guitare électrique, chant - Megan Rice : batterie, saxophones ténor/alto/baryton, chant, flûte, clarinette - Joe Wheelock : guitare électrique, chant, guitare acoustique , lapsteel, guitare basse, basson - Musiciens supplémentaires : Elva Gurule : trompette - Justin Healey : trombone, trombone basse - Jennifer Wheelock : clarinette -- Groupe vocal sur "Epilogue": Jake Aguilar, Amber Carpenter, Christian Coelho, Christine Farmer, Viri León, Casey Lozano, Adrian Zamudio, From Flowers to Flies

🌍 Visiter le site de From Flowers to Flies →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Album du mois

i/o

Par Peter Gabriel

5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *