Les plus appréciés

Marjorie Fair – I Am My Own Rainbow

ParGabriel 28 juin 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Alternative Rock  /  Marjorie Fair – I Am My Own Rainbow

Marjorie Fair

 / I Am My Own Rainbow


(3.75/5)
Label: Psychic Bully   
Genres:  Alternative RockAtmosphériqueRock psychédélique

Formation:  compositeur/ guitariste / chanteur : Evan Slamka --- batteur et producteur : Joey Waronker

  • 1. Brothers and Sisters
  • 2. Black Holes
  • 3. Wandering Song
  • 4. 14th Century Man
  • 5. Avalanche
  • 6. Save Time
  • 7. Northstar
  • 8. Fields
  • 9. Haven't You Heard
  • 10. Songbird

Marjorie Fair sort ce deuxième album « I Am My Own Rainbow » après douze années d’absence, sa première production date en effet de 2004 et s’intitulait « Self Help Serenade ». Le groupe  originaire du  New Jersey a été formé par le musicien Evan Slamka.  Psychédélisme mélodique, l’on pourrait comparer Marjorie Fair à Mercury Rev et Grandaddy.

Loin du rock progressif j’avais apprécié leur premier album et trouvé les compositions du groupe rafraîchissantes et bien écrites, l’heure de la consécration n’étant pas venu avec celui-ci, le groupe s’est mis en sommeil. Sous l’impulsion de son leader le compositeur/ guitariste / chanteur Evan Slamka,  Marjorie Fair décide de reprendre l’aventure en 2013 et commence à composer pour « I Am My Own Rainbow » sorti il y a peu.

Comme dans « Self Help Serenade » nous retrouvons des thèmes et des mélodies inspirées des arrangements riches, un chant et des harmonies vocales subtiles.

On commence fort avec « Brothers and Sisters« ,  qui ouvre l’album, une chanson mélancolique portée par une mélodie douce-amère, un tube en puissance, « Black Holes » une balade rythmée, introspective, qui souffle le chaud et le froid à la manière de Muse, Wandering Song »  plaisante à l’oreille et mélodique, bourrée de trouvailles musicales, « 14th Century Man » légère et diffuse, alternant passages enlevés et phases plus sirupeuses, « Avalanche » titre à la guitare acoustique, typique de Marjorie Fair, avec un niveau d’hyper sophistication élevé.

La suite des titres s’enchaînent avec « Save Time » le plus tarabiscoté et le plus long des moreaux de l’album parsemé d’interventions à l’harmonica, permet d’apprécier la voix de Evan Slamka dans un autre registre. « Northstar » et « Fields » confirment le talent de compositeur de Evan qui aborde des thèmes beaucoup plus colorés et chaleureux, l’album arrive à son terme avec deux perles « Haven’t You Heard » et « Songbird » jolies ballades évanescentes à savourer sans modération.

Dans son genre ce disque, est un must … foncez !


Genres:
  Alternative RockAtmosphériqueRock psychédélique
Visiter le site de Marjorie Fair
cette critique a été partagée 0 fois
 600
A propos de

 Gabriel

  (281 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.