Dogs Music for the Novel

Par

(4.3 sur 5) / Imusician
Categories
Jazz-Rock Rock Electronique Rock Progressif Rock Symphonique

Chez ProgCritique, nous avions passé au crible « Official one » et « AM » pur joyaux émotionnels que je vous invite à (re) découvrir sur notre site. On ne présente donc plus Guillaume Cazenave génial touche à tout artistique qui explore la moindre parcelle des immenses possibilités de l’art sous toutes ces formes. Me voici en présence d’un album renfermant trois compositions aux titres surprenants voire bizarres au premier abord mais je développerais plus bas le concept de ces titres. Les trois titres « AG », « HR » et « SZ » couvrent une portion d’un peu plus trente minutes.

« AG » développe une ambiance sombre avec une emprise de suspense à la limite anxiogène pendant la moitié du titre avant de prendre un envol libérateur et novateur. C’est prenant et l’ajout des voix qui distille un message s’emboîte sur un passage jazzy qui est juste fort bien dosé.

« HR » prend le temps de planter le décor qui s’installe dans une orchestration symphonique où une pop électro vient s’entrelacée telle un Boa. Le chant s’invite plus tard. Il apporte une jolie couleur progressive appuyée par une guitare soliste pour retomber à mi-parcours sur une ambiance blues ou les cuivres soulignent les contours pour un final en apothéose et très avant-gardiste. 

« SZ » propose des nuances assez inclassables tellement le mélange des styles est riches, mais je peux vous assurer que le titre vous emporte jusqu’aux ressacs des vagues que l’on entend au final.

Maintenant je me permets de revenir sur le concept des titres que vous allez comprendre par ce qui suit. Guillaume est aussi romancier, il a publié un roman de 420 pages « DOGS ». Je ne vais pas, bien sûr, narrer l’histoire ici, d’autres spécialistes le feront mieux que moi par ailleurs. Tout ce que je peux vous indiquer pour bien comprendre le concept c’est que le roman est découpé en Chapitres portant les lettres de l’alphabet. J’ai donc fait l’expérience de lire les Chapitres A, B, C, D  tout en écoutant en boucle le titre « AG » et là tout devient limpide, l’immersion est total et c’est franchement époustouflant et diabolique.

En conclusion voici une œuvre, certes atypique, mais la symbiose entre le disque et le roman prend une tournure ou le génie créatif prend tout son relief. Il va de soi que l’un peut vivre sans l’autre mais passer à coté de cette expérience incroyable serait presque du gâchis !

Formation du groupe

Formation : Guillaume Cazenave - Invités : Rémy Cazenave, Pierre-Yves Marani, Daniel J. Robichon

🌍 Visiter le site de The Odd Gallant →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *