In Orbit

Par

(3.5 sur 5) / FREIA Music
Categories
Alternative Rock Rock Progressif

Skylake est un groupe néerlandais actif depuis 2015. Après un long processus d’écriture de quatre ans il achève son premier album « In Orbit » , qui contient sept pistes originales, musicalement influencé par des groupes tels que Karnivool, Tesseract, Anathema et Porcupine Tree, tout un programme.

Skylake s’affirme dans le créneau encombré des groupes avec chanteuse à voix interprétant un rock alternatif mélodique, à l’intersection d’un progressif aux entournures plutôt faciles. Les sept titres de l’opus varient entre les styles atmosphériques et ceux plus rythmés et chargés en guitares. Ce melting-pot musical démarre par « The Storm » , une mélodie un peu passe partout, les riffs sont puissants mais le chant de Suzan à vraiment du mal à me convaincre. La structure architecturale plus sage de « Haste » développe un je ne sais quoi d’attirant qui ne laissera personne indifférent, du coup le titre me permet de mieux apprécier à la fois les subtilités de la voix et la qualité intrinsèque de la mélodie. Les formes plus pulpeuses et rondes de « Prisoner » enflamment un rock où la guitare de Bart Laan fait feu de tout bois et nous fait profiter d’une parfaite alchimie entre parties hard et moment plus calmes, tout en conservant un parfait équilibre.

Le style de « Smooth Skin / War Within »  se fait plus léché et léger, un style hybride où acoustique et électrique s’entremêlent pour une ballade qui se muscle au fil de la mélodie, on se rapproche parfois de Renaissance et de Magenta (« Anger »). Survolé par un chant féminin qui cherche parfois la justesse, « Vicious » exploite une trame musicale qui à du mal à trouver sa place dans un genre particulier, pas désagréable, mais dispensable. Lui par contre, l’aérien « Crossroads » va vous emmener très loin dans les paysages d’un rock progressif colorés et variés. Et pour terminer, les divers climats mid-tempo de « Luna » fonctionnent plus qu’honorablement et mettent un point d’honneur à clore l’album de belle manière.

« In Orbit » n’a pas pris assez de hauteur pour nous y propulser, il souffre de quelques petits défauts de jeunesse, mais il pose des jalons prometteurs pour l’avenir !

Formation du groupe

Suzan van den Engel - Chant, harpe --- Bart Laan - Guitares, chœurs --- Arjan Laan - Batterie --- Charlie Feld - Basse --- Invités: Felix Kessels - Violon, alto sur "Prisoner"

🌍 Visiter le site de Skylake →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Drift

Par Bottle Next

3.75 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *