Walking Up That Valley

Par

(4.7 sur 5) / Bjk Music
Categories
Canterbury Rock Progressif

A la différence de nombre d’excellents groupes progressifs norvégiens actuels, Needlepoint ne fait pas dans le prog symphonique. Ce qui est certain lorsqu’on découvre le 5eme et dernier album de ce groupe d’Oslo fondé en 2010, c’est que la musique évoque immédiatement la musique rock des années 70 avec un astucieux mélange d’influences jazz / jazz rock, psychédéliques, et des vocaux à la Beatles, des enchainements imprévisibles à la Gentle Giant … et un jeu de batterie tout à fait intéressant !

« Walking Up That Valley » débute par un « Rules Of A Mad Man » qui vous plonge immédiatement dans le son et le style caractéristique du groupe. Musique enthousiasmante ! « I Offered You The Moon » nous immerge dans un psychédélisme échevelé avec de belles progressions harmoniques et les omniprésents roulements de batterie. Un petit moment de calme permet de mieux apprécier la voix nonchalante de Bjørn Klakegg, avant un retour progressif de l’excellente section rythmique qui lance le train (c’est l’image qui me vient à l’esprit quand j’écoute le mouvement de batterie) à vive allure et donne l’occasion d’écouter un solo d’orgue particulièrement expressif.

« Web Of Worry » se classe plutôt du côté de Gentle Giant et « So Far Away » fait entendre un style plus folk / pastoral. « Where The Ocean Meets The Sky » démarre sur une belle mélodie avec de superbes accord de guitare qui viennent s’intercaler, jusqu’à un changement total d’atmosphère qui passe en free jazz. On termine avec la reprise du mouvement introductif. « Carry Me Away » qui débute assez sagement avec sa mélodie à la Beatles, se permet aussi une jolie rupture avec vocaux et harmonies à la Manhattan Transfer. « Another Day » déroule son mid-tempo plutôt bluesy et une fois n’est pas coutume, gardera sa constance jusqu’à la fin.

image

Les morceaux plutôt courts jusque-là laissent place à une piste finale nettement plus développée de près de 11’. Le titre éponyme reprend les recettes précédemment entendues en une sorte de récapitulation générale de haute volée. Une nouvelle très belle et riche mélodie subtilement accompagnée (unissons guitare / basse, basse / voix) et harmonisée (transitions tonalité mineure / majeure). Un vrai plaisir pour l’oreille. Vers 4’ l’excellent Olaf Olsen nous refait son roulement de batterie caractéristique pour un passage instrumental globalement folk. La dernière minute fait entendre un dernier passage chanté somme toute assez sage et apaisé.

Aux musiciens déjà cités il convient d’ajouter David Wallumrød qui se délecte d’une profusion de claviers que vous reconnaitrez sans peine : Hammond, minimoog, clavinet, etc …, et bien sûr le bassiste Nikolai Hængsle qui s’interface admirablement avec la batterie et les autres protagonistes. L’image un peu technique qui me vient à l’esprit à l’écoute de la musique de Needlepoint est le contrepoint, pour autant qu’on puisse utiliser cette notion hors de la musique dite classique. Je veux simplement dire par là que la musique du quatuor n’est pas qu’un chant simplement accompagné par des instrumentistes, mais une construction élaborée où chaque ligne instrumentale est d’égale importance et contribue à un ensemble cohérent de haute volée. Et en plus c’est beau !

Canterbury est peut-être le qualificatif le plus approprié pour qualifier globalement « Waking Up That Valley », avec des pistes dans un format Caravan, une inventivité à la Gentle Giant, et ce qu’il faut de psychédélisme à la Floyd des tous débuts. Needlepoint ou l’art de la broderie norvégienne !

Formation du groupe

Bjørn Klakegg : chant, guitares, violon, flûte, violoncelle - David Wallumrød : orgue hammond, clavinet, fender rhodes, clavecin, piano droit, prophet-5, arp odyssey, arp solus, minimoog - Nikolai Hængsle : basse électrique, chœurs, guitares sur Rules of a mad man et so far away - Olaf Olsen : batterie - Avec: Erik Nylander : percussions - La chorale Carry Me Away : Indra Lorentzen, Camilla Brun, Maria Vatne, David, Nikolai et Bjørn

🌍 Visiter le site de NEEDLEPOINT →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Noises

Par habelard2

4.3 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *