Chroma

Par

(3 sur 5) / Autoproduction
Categories
Crossover Prog Rock FM Rock Progressif

Vous prenez des membres de Mostly Autumn et de Riversea, vous placez tout ce petit monde dans un shaker, secouez quelques minutes et vous obtenez un autre groupe qui s’appelle « Moon Halo » et qui nous dévoile leur premier album, « Chroma ». Pour ceux qui connaissent les deux formations citées plus haut vous vous dites que ça va le faire easy et que la tendance rock progressif sera au rendez vous. Et bien pas tout à fait. En effet, même si le progressif est distillé à petite dose sur différentes compositions de l’album.

« The Web » par exemple lorgne sur l’électro-progressif de Tangerine Dream avec la bande son du Film « Risky Business », alors que le titre suivant « Seize The Day»  penche vers un rock entraînant qui oscille entre un Dire Strait sauce ZZ TOP.

Une petite pièce instrumentale « Chroma », évanescente et vaporeuse, nous transporte vers un mélancolique mais assez mièvre « the Weil ». Heureusement que « Parachute » et « Somebody Save Us » surgissent pour nous offrir deux bons titres de rock progressif. L’ influence Electro pop FM s’affirme avec « What’s Your Name » qui déstabilise quelque peu malgré un excellent solo de courte durée.

« Seventh Heaven » marque un bon début progressif bien léché, pendant un peu plus d’une minute, cependant l’escapade vers un autre univers musical gâche le plaisir. On repart vers l’Electro avec une nuance funky carribean sur « Let Me Out », bon OK pourquoi pas. Le progressif refait son apparition, ouf, enfin, avec « Awaken » un bon titre qui plus est, mais pour la suite « Across The Great Divide » retombe sur un Pop FM qui titille le genre Christine and The Queens, pourtant les breaks et les ponts sont chiadés progressif, là aussi ça désoriente. « Rise Up» et « Don’t Let It End Like This» clôture la galette en partant dans un mélange FM et un zest de progressif à doses homéopathiques.

Honnêtement j’ai trouvé l’album en dessous de mes attentes. Tout est présent pour ce régaler, des musiciens catégorie grosse pointure venant de groupe qui sont, de loin, des bonnes références dans la culture du rock progressif et pourtant c’est la douche froide. Trop de disparités de styles, un enchaînement de titres pas toujours très heureux, et des claviers très (trop) présents qui noient bien souvent les guitares . Comme les goûts et les doubles croches ne se discutent pas, je vous laisse seul juge pour ce premier opus de Moon Halo.

Formation du groupe

Marc Atkinson (Riversea) chant / Iain Jennings (Mostly Autumn) Claviers / David Clements (Riversea) bassiste / Alex Cromarty batterie (ex-Mostly Autumn/Riversea) - Invités : / Martin Ledger et Mikey Gibson guitares / Anne-Marie Helder, Janine Atkinson, Tammy Pawson et Olivia Sparnenn-Josh choeurs.

🌍 Visiter le site de Moon Halo →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Valor

Par The Opium Cartel

4 sur 5

Commentaires

  1. Mais tu ne parles pas du chant qui est excellent par contre
    C est bien que de temps en temps des groupes osent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *