Homme de Paille

Par

(4 sur 5) / Autoproduction
Categories
Métal Progressif Progressif Alternatif Rock Progressif

LUCIDE est un duo français d’origine picarde. Une belle histoire d’amis qui reprennent contact au bout de vingt ans. Débute alors une collaboration de deux ans et demi qui donnera naissance au premier opus du duo « Homme de Paille », sorti en février 2021. Les textes (écrits en français) se veulent poétiques, profonds, sombres et réalistes. Le point fort du groupe est de porter une musique imprégnée d’influences rock, prog et métal tout à fait personnelle, tantôt intimiste tantôt énergique. Des influences revendiquées vers des groupes comme Soen et Katatonia nous permettent de situer un peu plus précisément la couleur musicale de cet album.

En ouverture, « Sérum » est une composition qui présente deux versants, au départ très doux et mélodique se transformant soudainement avec une rythmique plus vive et une guitare tranchante, la transition vers une partie plus enlevée et franchement rock où la guitare est reine, où l’on est balancé entre les riffs cinglants de Pierre V et des préalables raisonnables vers le prog. Fran V a une voix cassante qui porte formidablement bien le texte, sur un leitmotiv entrainant, urgent voire même par moment irascible. La deuxième piste, « L’étoffe se déchire » est lyriquement sombre et brute, elle débute comme une simple chanson rock, mais prend progressivement une connotation métal avec un refrain qui s’imprimera irrémédiablement dans vos neurones.

image

« Mémoires » affiche le côté progressif de LUCIDE dans une mélodie mid-tempo qui se construit à partir d’une intro légère et subtile pour éclater ensuite, nous imposant alors sa force de persuasion, ‘Prendre de l’âge, si c’est être sage je serai‘, d’une manière brute et péremptoire. Plus directe et énergique, « Arcane » développe un rock puissant d’une efficacité dévastatrice et quand Fran V chante avec toute sa ferveur, toutes ses tripes, ‘Il sera le maitre de tes failles Jusqu’à oublier ton nom, tu es son homme de paille’, l’émotion passe.

Le lyrisme ambitieux de « Fauve » commence graduellement sur des notes de guitare esseulées et progresse lentement, chaque instrument entrant dans la mêlée aux côtés d’arrangements qui prennent un changement de direction vers un format plus léger et aérien, portant une ressemblance passagère avec le style de Rush sur ses compositions les plus délicates. Un dynamisme exacerbé envahie la mélodie de « Connexe », ses refrains léchés, inventifs, graves sont d’une actualité brulante, ‘S’ouvrir, notre environnement est connexe et si cela te fait sourire, c’est bien là La perplexité de notre devenir‘, et ne crachent pas, de toute évidence, sur les bons riffs bien gras. LUCIDE a peut-être trouvé l’équilibre parfait avec « Transe », qui traite de l’irresponsabilité et de la lâcheté, ‘Les fautes incombent aux autres il n’a rien fait de mal, c’est vrai‘, ‘Il paie le silence‘, la mélodie navigue entre la ballade musclée et le brûlot abrupt, percutant et rentre-dedans. L’opus se clôt sur « Ambitions » un titre contrasté, parfaite alliance entre sobriété et intensité, brut mais mélodique, efficace mais travaillé.

« Homme de Paille » un album puissant où le rock côtoie le métal et à un moindre niveau le rock progressif. Une belle tenue de l’ensemble, des paroles incisives ainsi qu’un sens aigu de la mélodie qui chatouille agréablement l’oreille confèrent à cet album un attrait indéniable !

Formation du groupe

Fran V.: Chant Pierre V.: Guitares / Basse / Claviers / Batterie

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

LEO

Par Koen Herfst

3.75 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *