In Terra Cognita

Par

(4 sur 5) / Cherry Red Records
Categories
Crossover Prog Folk Rock Jazz-Rock Rock Progressif

JJ Chardeau nous a concocté un tour du monde onirique et musical, en quatre volumes, le premier volet : « In Terra Cognita » son nouvel album studio est en fait la musique du Rock Opéra « Magical Musical Man« . L’album bénéficie de la collaboration d’invités prestigieux comme: Brian Auger, Jerry Goodman (Mahavishnu Orchestra), Danny Seraphine & Jason Scheff (Chicago), John Helliwell (Supertramp), Martin Barre (Jethro Tull), Mark Andes (Spirit), John McFee (Doobie Brothers), Michael Sadler (Saga), Alex Ligertwood (Santana), Christian & Francis Décamps (Ange). Que du beau monde, je vais me régaler !

Le thème de l’opéra : ‘Magical Musical Man apprend qu’il va s’écraser sur une planète qui serait habitée par des dégénérés, appelée Terre. Il fait appel à Dieu qui accepte d’accompagner Magical Musical Man sur Terre pour découvrir ce qui est arrivé au genre humain!’ Les 15 pistes de l’album décrivent un voyage intemporel de par le monde en compagnie du personnage principal.

Il est difficile, sans avoir vu les tableaux et scènes pour illustrer cette musique, de donner un avis honnête sur cet album, la tâche de chroniqueur n’est pas si simple que cela ! JJ Chardeau nous emmène tout le long de cet opéra à travers sa vision d’une histoire remplie d’imaginaire et d’énergie. Une œuvre extrêmement riche et fournie que je ne détaillerai pas titre par titre tant le foisonnement musical est important. Ce que je peux dire c’est qu’au niveau des compositions elles affichent toutes une sensibilité soit jazz-rock, folk-rock, parfois prog-rock et qu’elles glissent au fil de l’écoute d’un genre à l’autre. Ce « Magical Musical Man » parcourt musicalement le monde à travers ses pérégrinations ; il revisite le folklore russe « Dream In Moscow » , l’Inde avec l’évanescent « Black Taj Mahal » , le Tibet avec en appui la narration de Jean-Claude Drouot pour « Farewell Lhassa » et ainsi de suite pour toutes les contrées de notre monde. Des incursions rock (« The Last Rockaway ») et les interventions du saxophone de John Helliwell apportent un caractère plus direct et une couleur plus actuelle à l’opus. A découvrir en priorité les magnifiques « Cabale Kabyle » et « Wall Of Laments » pour les interventions inspirées de Jerry Goodman et son violon, un véritable must !

Malgré des ambiances et des univers hétéroclites, les compositions de JJ Chardeau tiennent vraiment bien la route et avec l’aide du livret inclus dans le CD, dont le packaging est superbe, notre imagination fait son travail et se passe aisément du spectacle. Ce « Magical Musical Man » marqué du sceau de la variété atteint l’objectif voulu par son concepteur ‘se laisser porter par sa musique’ !

Formation du groupe

Composé et produit par JJ CHARDEAU - Claviers: JVE, JJC, Francis DÉCAMPS - Batterie: Danny SERAPHINE, Kenny ARONOFF, Mark WALKER - Basse: Mark ANDES, Fifi CHAYEB, Ruben RODRIGUEZ - Guitare: Chris PINNICK, Martin BARRE, Basile LEROUX, Hank LINDERMAN - Violon: Jerry GOODMAN, Layth SIDIQ - Sax / clarinette: John HELLIWELL - Guitare / violoncelle : John McFEE - Orgue / Fender Rhodes: Brian AUGER - Sitar : Paul LIVINGSTONE - Tabla / flûtes: Neelamjit DHILLÓN - Flûtes ethniques: Ellen REDMOND - Percussions: Mike RINGQUIST, Michael MOUSHABECK - Cor français: John CLARK - Trompette: Jeff HOLMES - Trombone: Tim ATHERTON - Clarinette: Lynn SUSSMAN - Cordes orchestrales: Emlyn Van EPS (violon, alto, violoncelle) & Voicy PELLITER (violoncelle) - Choeurs: Jeddrah LEITERDING, Roberto TIRANTI, Valeria BRUZZONE, Alan SIMON, JJC

🌍 Visiter le site de JJ Chardeau →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *