The Breaking Of The World

Par

(3.5 sur 5) / Arion
Categories
Rock Symphonique

Glass Hammer, 17 ème album depuis la création en 1993. Dès  le début , le groupe Américain, à toujours revendiqué ses influences du côté de chez Yes et Elp voire Génésis et Camel. Pas de gros bouleversement dans la musique que nous propose Glass Hammer sur cette nouvelle production, sinon comme à l’habitude des morceaux formatés rock progressif, rock symphonique, le chant à la Jon Anderson aidant.

Les amateurs des ambiances yessiennes retrouveront sensiblement les mêmes tessitures vocale qu’auparavant grâce à Carl Groves (ex-Salem Hill) et Susie Bogdanowicz en complément de Jon Davison qui a assuré les vocaux sur le dernier Yes. L’ensemble des compositions sont plus accessibles que sur les derniers albums, plus simples et mélodiques,  se rapprochant de la qualité des titres, et oui toujours cette même similitude, du dernier Yes « Heaven & Earth ». Mais arrêtons là les comparaisons, Glass Hammer n’est pas qu’une pâle copie du maître , et il saura en parallèle ravir les amateurs de rock progressif qui aiment à la fois les belles mélodies et harmonies vocales et les développements instrumentaux complexes.

A écouter en priorité Sand la piste 5 pour la qualité de la mélodie,  Mythopoeia piste 1 et Third Floor piste 2 qui illustrent bien à toutes les deux mes propos ci-dessus. Je vous en conseille fortement l’écoute !

Formation du groupe

Carl Groves, Steve Babb, Fred Schendel, Susie Bogdanowicz, Kamran Alan Shikoh and Aaron Raulston

🌍 Visiter le site de Glass Hammer →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *