One Lively Décade

Par

(4 sur 5) / Tempus Fugit
Categories
Néo Progressif Rock Progressif

Pour le dixième anniversaire de Fuchs, et après trois albums studio, Hans-Jürgen Fuchs et sa femme Ines Fuchs, nous invitent à une belle revisite d’une partie de leur répertoire. Le concert de cet One Lively Decade a eu lieu le 1er février 2020 à Stuttgart. La formation a clairement mis beaucoup d’énergie dans cet album, ce ‘Live’ fait parti de ces productions qui, je crois, ont le mérite de mettre en relief des compositions déjà bien architecturées, jouées et enregistrées en studio, mais qui prennent vraiment leur envol en public.

Faisant la part belle à leur dernier album « Station Songs (2018) » avec quatre titres : (The Invisible Man – Even If the Salary is Low- How Could I Just Ignore Him? – The Night and the Dark and the Pain). Ils n’oublient pas pour autant leurs anciens albums, trois morceaux issus de « The Unity Of Two (2014) » (Are you with Me?Back to Where we Belonged – When you Close your Eyes), et un seul titre du premier album « Leaving Home (2012) » avec (These Golden Fields). Un inédit « Here in my Void » vient se glisser à la sixième place de la liste de lecture de l’opus.

image

Le petit nouveau « Here in my Void », qui dure plus de 13 minute, représente un des temps fort de ce live, en grande partie grâce à la juxtaposition de l’élégance des interventions au piano et la mélodie qui se construit lentement en parallèle. La personnalité de Fuchs imprime tout du long cette composition, descendant dans le territoire d’un Néo-Prog mélodique aux longs passages instrumentaux.

Pour le reste des compositions présentes, une confirmation des plus évidentes, pour qui connait le répertoire du groupe, les titres sont très bien écrits et interprétés avec aplomb. L’ordonnancement des plages et fait d’une manière judicieuse, mais la plus grande force de One Lively Decade se retrouve dans la façon dont les pistes se développent, et avec elles, la façon dont les mélodies se logent dans votre tête.

Dans l’ensemble, One Lively Decade est de belle facture, il pourrait être une excellente introduction à l’univers Prog de Fuchs. Il illustrera, sans aucun doute, avec brio et à juste titre la personnalité de cet excellent groupe.

Formation du groupe

Hans-Jürgen Fuchs : claviers / guitares / guitare lapsteel / chœurs - Ines Fuchs : claviers / chœurs - Bernd Buchmann : chant principal - Michael Wasilewski : chant - Andy Bartzik : guitare - Mike Köhler : guitare basse / synthétiseur basse - Florian Dittrich : batterie

🌍 Visiter le site de Fuchs →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Too Late

Par Illusion Of Gravity

3.7 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *