That is the Question

Par

(4.3 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

Le musicien, compositeur et producteur Peter KRAVEC revient, après dix ans d’absence, avec son groupe Fairy Tale et un tout nouvel album « That is the Question ». Un concept qui n’est pas inspiré uniquement par les mots célèbres de Hamlet, mais Peter explique… « Nous avons passé un temps assez long à discuter et à échanger nos avis sincères sur le sens de la nécessité de la création artistique sans être célèbre, populaire, primé, adoré… ou si c’est même possible de rester créatif sans aucune rétroaction ? Est-ce que cela a encore un sens ? Être ou ne pas être – Le faire ou non… Telle est la question. »

Démarrage en douceur dans les limbes brumeuses de « Wasting the Sound 1 », mais attention à ne pas s’égarer, ce n’était qu’un faux-semblant. En vérité, Fairy Tale joue une sorte de Prog/Art-Rock contemporain bien trempé avec un chant féminin, celui de Barbora Koláriková. Une musique basée sur la guitare, ressemblant même, de temps en temps, à du rock alternatif, le titre éponyme ‘That Is the Question’ en est le parfait exemple, mais s’inspire également des influences Prog-rock des années 70.

Le titre suivant, « Time Heals Nothing » nous immerge dans une mouvance proche de Jethro TUL, un mélange de Prog Rock moderne avec une légère tendance folk/psychédélique. L’intermède vaporeux « Wasting the Sound 2 » nous conduit vers « Wake Up », une mélodie avec quelques éléments alternatifs basés sur des guitares cristallines, un groove puissant, un chant expressif, une quantité non négligeable de breaks évolutifs et une bonne dose d’émotion.

image

La pièce « Girl of the Opera » montre un groupe énergique et puissant, explorant les sons d’un prog incisif avec des riffs impressionnants, une mélodie instantanée et des claviers intrusifs en arrière-plan. Le chant de Barbora prenant de temps à autres une belle dimension lyrique, opéra oblige. Plus décontracté et très mélodique « Wise Men Keep Silent » offre une belle diversité. Une intro à la guitare floydienne laissera sa place à de puissantes parties de basse puis à un croisement entre mélodies acoustiques et touches à la Mike Oldfield, pour se terminer sur des riffs électriques explosifs.

Dans la lignée des n°1 et 2 le court et lancinant « Wasting the Sound 3 » nous pousse directement sur l’épique « Sophie », le plus long de l’album (+11minutes), un très bon morceau de rock progressif passionné avec pas mal de disparités dans la mélodie. Une intro rock, plutôt brutale, glissera sur une énergique guitare surfant entre interventions acoustiques et riffs électriques éruptifs. Le surprenant « Dot », de 23 secondes, clôt l’album sur une pirouette dont le genre musical reste à déterminer !

« That is the Question » est parfaitement composé, interprété, des mélodies agréables et divertissantes ne restant à aucun moment figées sur un genre bien précis. Très fortement recommandé, aux amateurs d’un rock progressif éclectique et un excellent ajout à toute discographie.

Formation du groupe

Barbora Koláriková : Chant, guitare basse - Ľubomír Pavelka : Batterie - Peter Kravec : Guitares, sound design et tout le reste Musiciens invités : Marek Škvarenina : Claviers sur les pistes 1, 4, 5, 6 - Adam Lukáč : Claviers sur les pistes 3, 7, 9

🌍 Visiter le site de Fairy Tale →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Void

Par Coma Rossi

4 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *