The Fifth Element

Par

(4 sur 5) / MysticImages
Categories
Rock Progressif

DLP (Deaton Lemay Project) nous vient de Houston, USA. Il produit avec « The Fifth Element » un album de rock progressif inspiré par de grands claviéristes tels que Keith Emerson, Rick Wakeman, Jordan Rudess et d’excellents batteurs comme Neil Peart, Carl Palmer, Terry Bozzio, Bill Bruford, Mike Mangini… parmi tant d’autres. Le projet Deaton LeMay est un partenariat entre Roby Deaton (claviers, guitare acoustique) et Craig LeMay (Batterie et Percussions). La musique de DLP s’inscrit dans la mouvance prog des années 70. Ils ont à leur actif un premier album ‘Day After Yesterday’ sorti en 2019.

Des phrasés complexes aux mélodies accrocheuses, tout ici est réuni ! Les fans de groupes comme Genesis, Rush, Dream Theater ou E.L.P. apprécierons certainement le son de The Deaton LeMay Project.

L’album démarre avec une force incroyable ! Dès le début, vous pourrez remarquer à quel point le groupe est influencé par les formations citées ci-dessus. Le style puissant de « The Great Awakening » m’évoque ce bon vieux rock progressif vif et mélodique que les groupes des années 70/80 savaient nous concocter. L’esprit originel reste le même avec de longs segments musicaux et des riffs exploités au maximum, les soli des claviers et guitares arrivent en rafales prolongés par l’envolée des refrains chantés avec maestria par Hadi Kiani. Il y a beaucoup de virtuosité ici, notamment dans le jeu des claviers à la Keith Emerson, la batterie énergique et une basse ronflante.

image

L’album prend son envol avec l’épique « A Different Place in Time », sulfureux mélange entre E.L.P. et Saga. Une belle intro batterie/claviers majestueuse, puis se chevauchent alors des parties calmes et des poussées d’adrénaline, le champ est ensuite laissé libre aux soli guitare/clavier donnant un relief accrocheur à la mélodie. Un instrumental mélancolique au piano « Dragonfly » nous conduit délicatement vers l’entrainant « The Nightmare », un prog rock puissant, dans le style de Kansas, avec de nombreux changements de tempo et d’ingénieuses interventions au clavier, le tout couronné d’un solo de guitare remarquable. Un ensemble plus élaboré d’arrangements et d’ambiances peut être tracé dans l’instrumental « Exordium », l’architecture prog plus classique empile adroitement les interventions de chaque musicien, les fusionnant par la suite dans des thèmes particulièrement riches.

L’ambitieuse suite éponyme « The Fifth Element » comporte six parties 1) Overture. 2) Fire, 3) Water 4) Air 5) Earth et 6) Music. La première, ‘Overture’ crée une ambiance subtile dans laquelle il est facile de s’immerger. Introduit par l’orgue, ‘Fire’ nous plonge dans un rock à la performance énergétique élevée. Le majestueux ‘Water‘ nous ballade à travers différentes ambiances et paysages sonores interactifs, véritable montagne russe de thèmes musicaux explosifs et de breaks abyssaux. Un climat folk/médiéval envahit le doux ’Air’, la présence de la guitare acoustique et du violon jouant un rôle essentiel pour former les textures musicales de ce très beau morceau. ‘Earth’ offre une excellente synthèse résultant du fin assemblage de parties instrumentales pour guitare/clavier et d’une rythmique sublimée par la dextérité de Craig LeMay. La suite se clôt avec ‘Music’, refrains grandioses et ambiance imposante, un morceau aux multiples styles, prog, néo-prog et symphonique, il présente un travail de guitare époustouflant, mais le moteur principal est, comme sur la majeure partie de l’album, Roby Deaton et ses claviers.

Je recommande vivement cet album à tous ceux de nos lecteurs qui recherchent une musique qui combine habillement complexité et accessibilité. Quatre étoiles pour « The Fifth Element », un excellent complément à votre discothèque d’albums de rock progressif.

Formation du groupe

Roby Deaton (keyboards, acoustic guitar) Craig LeMay (drums, percussion) Hadi Kiani (vocals) (Iran/US) Ehsan Imani (guitars) (Iran/UK) Josh Mark Raj (guitars) (India) John Haddad (bass) (US) Charles Berthoud (bass) (UK/US) Liza Evans (violin) (Russia)

🌍 Visiter le site de DEATON LEMAY PROJECT (D.L.P.) →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

C4

Par CEN-ProjekT

4.5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.