F.E.E.L

Par

(4 sur 5) / Dr. Music Records
Categories
Néo Progressif Rock Progressif

Le nouvel album « F.E.E.L» de Deafcon5 est une pièce conceptuelle, basée sur : ‘Les travaux des psychologues américains Carroll Izard et Paul Ekman, nous, les humains, avons sept sentiments fondamentaux: la surprise, la tristesse, le mépris, la peur, le dégoût, la colère et la joie’.

C’est huit titres qui composent ce concept, et malgré les sentiments en majorité sombres des sujets, une grande partie de la musique est accrocheuse et mémorisable, et il y a indéniablement une grande énergie dans l’ensemble des compositions. « F.E.E.L » reflète un ensemble musclé, rythmé par des riffs impérieux, qui bénéficie pour la plupart des pistes d’un tempo enlevé. Deafcon5 insuffle également des éléments métal-progressif forts en termes d’architecture.

image

Cela commence avec « « Uprising », la musique a un côté lourd, mais l’accent est mis sur l’aspect mélodique, avec beaucoup de beaux moments à entendre. Après avoir été bercé par une intro faussement douce pendant la première minute, « Straight Between The Eyes » développe un énorme riff progressif plein d’intentions meurtrières. Cependant, les mélodies apaisantes ne sont jamais loin et tandis que « Ruthless » conserve un côté lourd mené par des chœurs, le rythme ralentit, et nous retrouvons un morceau qui à l’immédiateté et la subtilité évidente.

« Dawn » s’enfonce vers des moments plus sombres et plus calmes, tout en gardant l’auditeur attentif en proposant une mélodie des plus efficaces. Elle nous entraîne dans une balade, tout en livrant un refrain vraiment fort qui montre vocalement Michael Gerstle à son meilleur niveau. Les musiciens introduisent également un peu d’électro, comme dans la composition « White House Madness », une piste à la fois sensible et puissante mais surtout engagée, la combinaison parfaite ! Le dernier morceau s’intitule « The Journey », et bien qu’il commence tranquillement, le ton est beaucoup plus sombre. Au fur et à mesure que les guitares se joignent à la mélodie, la plage prend un mi-tempo délicieusement puissant. Les riffs sont forts, la basse gronde, de toute évidence le titre le plus progressif et ambitieux de l’opus.

Une fois de plus Deafcon5 affiche son identité sans faire de compromis. Si vous recherchez un album de rock métal/progressif, chaleureux, accueillant et rempli de belles mélodies bien charpentées, vous ne pouvez pas vous tromper avec « F.E.E.L ».

Formation du groupe

Sebastian Moschuring : batterie, - Michael Gerstle : chant principal, - Heiko Heitzmann ; basse, claviers, chant, - Frank Feyerabend : clavier, synthétiseur, - Dennis Altmann : guitare, basse, Chant, - -- invités: Jasmin, Daniel, Rebekka et Tim2 : chœurs, - Imke Rehder : trompette.

🌍 Visiter le site de Deafcon5 →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Too Late

Par Illusion Of Gravity

3.7 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *