The Likes Of Us

Par

(4.4 sur 5) / InsideOut/Sony
Categories
Rock Progressif

Un nouvel album de Big Big Train, ça ne passe pas inaperçu, d’autant que The Likes Of Us met cette fois pleinement en scène le nouveau chanteur du groupe, Alberto Bravin. A vrai dire ce dernier était apparu sur un morceau du précédent Ingenious Devices, BBT signant là la fin d’une époque… L’histoire du groupe, au moins la récente, est trop connue pour qu’il ne soit nécessaire d’y revenir. Comme je l’écrivais à propos d’Ingenious Devices, faisons confiance au collectif pour nous offrir une nouvelle fois une grande musique !

Justement, de la grandeur « Light Left In The Day » n’en manque pas, même si la pièce commence en simple duo guitare et voix dans une grande douceur. Certainement pas la pièce la plus originale qui soit, mais un enthousiasme musical très plaisant à l’écoute. « Oblivion », sorti en single, est de la même veine, à savoir un rock mélodique enjoué. Allez, tout cela n’était sans doute que de la mise en bouche pour aborder le plus haut sommet de l’album, « Beneath The Matts », une de ses longues suites musicales dont le BBT à la parfaite maîtrise. Une première partie met en valeur guitare à 12 cordes et la belle partie vocale d’Alberto Bravin, dans une ambiance à la Genesis. Plus loin ce sera l’occasion d’un long développement instrumental plus contrasté, virtuose et affirmé. Le retour à l’ambiance solaire du début nous amène gentiment à cette feel good music décidément très présente dans cet album.

Le court et lumineux « Skates On » nous invite à chausser les patins, ou plus prosaïquement à nous grouiller ! Nous arrivons maintenant du côté de l’étonnante ville de Trieste, patrie du chanteur italien, pour nous rendre au château de Miramare. Le morceau éponyme est un autre classique des grandes fresques de BBT : de la grandeur, du lyrisme, quelques prouesses instrumentales (l’étonnant violon de Clare Lindley), et des contrastes relatifs aux trois parties qui s’enchainent dans ce long morceau.

image

Sur un mode plus pop-rock « Love Is A light » réjouira les amateurs de balade / cantique avec son refrain mémorable et ses chœurs. Il y manque peut-être le petit supplément d’âme que Barclay James Harvest insufflait dans ce type de morceau. Vous faites un copier-coller des 2 phrases précédentes en changeant le titre du morceau par « Boomarks » et c’est tout pareil …

On termine par « Last Eleven » qui renoue avec une musique plus complexe sur tous les plans. Une courte incise à la guitare en intro rappelle « Dance On A Volcano ». La musique via la section rythmique prend alors des accents funky pour lancer véritablement le morceau vers le grand large ! Les oscillations rythmiques entre les passages nerveux et moments plus posés, les contrastes vocaux entre le déclamé / triomphal et le plus délicat / mélancolique, donnent tout son intérêt à ce superbe morceau final. La coda nous amène alors dans les hauteurs …

Ces quelques lignes à propos du nouvel album du Big Big Train « nouvelle façon », pour dire que The Like Love Us (*) est plein de bonne musique comme je l’escomptais d’un groupe qui n’a plus grand chose à prouver, mais qui devait tout de même relancer la machine dans les tristes circonstances que l’on sait. L’album a un côté solaire tout à fait réjouissant et l’excellence des musiciens porte le tout à un haut degré de raffinement musical. Pour faire dans la métaphore de bas niveau, BBT est pleinement sur les rails. Mais par là-même le manque d’aspérités et de véritable surprise musicale m’a (un peu) laissé sur ma faim.

(*) https://insideoutmusic.bandcamp.com/album/the-likes-of-us-24-bit-hd-audio

Formation du groupe

Alberto Bravin : chant, guitares, piano, claviers - Nick D'Virgilio ; batterie et percussions, chant, guitare acoustique 12 cordes - Rikard Sjöblom ; guitares, orgue, claviers, chant - Greg Spawton ; basse, pédales de basse, guitare acoustique 12 cordes, Mellotron - Dave Foster : guitares, chant - Oskar Holldorff : piano, orgue, synthé, claviers, chant - Clare Lindley : violon, chant - Avec: Dave Desmond : trombone - Nick Stones : cor d'harmonie - Ben Godfrey : trompette, trompette piccolo - Jon Truscott : tuba - Brian Mullan : violoncelle

🌍 Visiter le site de Big Big Train →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Void

Par Coma Rossi

4 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *