Tempus Sidereum I

Par

(4.6 sur 5) / Melodic Revolution Records
Categories
Rock Progressif

Aujourd’hui séance de rattrapage pour cet album, Tempus Sidereum I, sorti à la mi-2023 et dont je n’avais strictement jamais entendu parler. En fait il s’agit du nouveau projet musical de Ken Jaquess multi-instrumentiste américain, qui œuvrait dans la première décennie de ce siècle sous le nom de K2, ou plus exactement K2. Le site de K2 mentionnait d’ailleurs un prochain album espéré pour 2020. Fort de cette info je n’ai pas vu arriver ce nouveau projet … Mais quelle idée aussi de changer de nom ! Beaucoup ont connu et apprécié j’en suis sûr Book Of Dead (2004) et Black Garden (2010), aussi je ne pouvais me résoudre à laisser passer cette nouvelle mouture sans gratter quelques lignes.

Ryo Okumoto, claviériste bien connu de Spock’s Beard, poursuit également ce nouveau projet en compagnie de Ken Jaquess. La base musicale est complétée par Johnny Bruhns (guitares) et Jimmy Keegan (batterie, percussions), tandis que d’autres musiciens et musiciennes interviennent au gré des morceaux, notamment pour le chant. Allons donc voir si cette musique qui avait éclot ce matin n’a point perdu en cette vesprée ses belles couleurs et son teint grandiose !

Si les couleurs douces transparaissent dans l’intro de « Dust And Shadows » chanté par Tiaday Rock, le grandiose arrive petit à petit, pour un morceau qui reste néanmoins très classique et linéaire.

image

Avec ses 16 minutes, « Rise Pt.1 » est d’une toute autre ambition et on y retrouve la grandeur et la solennité des grandes fresques de K2. Une sorte de tic-tac indique le tempo de l’intro tandis que les chœurs et tambours donnent une puissante aura à la musique. Matt Dorsey officie ici en tant que chanteur et, pour les connaisseurs, ce long morceau ramène par ses sonorités et tournures musicales à l’« Infinite Voyage » de l’album de 2004 déjà cité. Du grand prog symphonique, véritablement cathédralesque, qui évoque également U.K.

Nouvelle alternance aux vocaux, avec cette fois Courtney Ireland qui chante sur « Umbra ». Un rythme haché, une superbe mélodie et des airs d’Asia donnent à ce morceau une fière allure ! « Currents » chanté par Carlos Sosa-Denis, se complait dans un tempo assez lent, pour une balade qui prend des airs de cantiques lors de l’apparition des chœurs et de l’orgue.

image
Ken Jaquess

Chaque morceau de l’album porte une dédicace sous forme d’un prénom. Pour « Double Down », Allan ne peut que désigner Allan Holdsworth. L’éminent et regretté guitariste était d’ailleurs très présent sur le premier album de K2. Ici la musique parle d’elle-même ! Brent George prête sa voix aigüe à cet hommage, mais c’est surtout la guitare que l’on retiendra ici.

Pour terminer dans le grandiose, c’est une reprise d’Asia, « Midnight Sun » qui clôt l’album. Le tube de 1983 est ici présenté dans une version nettement amplifiée par rapport à l’original. Moins élaboré que ce qui précède, cela reste à mon humble avis un beau moment musical, sans parler de la mélodie qui va me trotter un moment dans la tête.

J’ai failli passer à côté de Tempus Sidereum (*), heureusement la providence veillait ! C’est un vrai bonheur que de réentendre les belles compositions de Ken Jaquess après toutes ces années. Premier d’une trilogie, cet album distille un rock progressif symphonique avec touches de jazz-rock qui n’a rien perdu de son lustre et qui renouvelle le genre, quod erat demonstrandum !

(*) https://tempussidereum.bandcamp.com/album/tempus-sidereum-i

Formation du groupe

Ken Jaquess : Base, pédales de basse, claviers, guitares électriques et acoustiques - Tiaday Rock : Chant 'Dust and Shadows' - Johnny Bruhns : Guitare acoustique, électrique - Matt Dorsey : Chant 'Rise Pt.1' - Brent George : Chant 'Double Down' - Courtney Ireland : Chant 'Umbra' - Katie Jacoby : Violon et alto électriques 'Midnight Sun' - Jimmy Keegan : Batterie, percussions - Alex Machacek : Guitares acoustiques et électriques 'Double Down' - Ryo Okumoto : Moog, Mellotron, Orgue Hammond et Piano - Carlos Sosa-Denis : Chant 'Currents'

🌍 Visiter le site de Tempus Sidereum →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Magic

Par VOYAGER X

4 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *