Ingenious Devices

Par

(4.5 sur 5) / English Electric Records
Categories
Rock Progressif

Un an et demi après un excellent Welcome To The Planet, Big Big Train propose son nouvel opus, Ingenious Devices, avec une première surprise : David Longdon, l’éternelle voix du BBT est toujours de la partie ! Plutôt que de partir sur un nouveau programme, le groupe revisite quelques épopées grandioses, composées au fil de leur longue histoire, retravaillées, enregistrées et remixées avec donc la présence de David… Une des grandes nouveautés : la présence d’un orchestre à cordes !

Première épopée, « East Coast Racer » nous vient de l’album de 2013, English Electric Part 2. Le chef d’œuvre de BBT, emblématique de son style musical, gagne encore ici en musicalité, notamment avec l’ajout des cordes précitées (17 instruments). Le grand crescendo qui commence piano un peu avant 8’ et qui culmine 4 minutes plus tard avec les chœurs est d’un dynamisme incomparable. La voix de David Longdon pour l’éternité…

Le bref mais très orchestral (encore les cordes) « The Book of Ingenious Devices » sert de pont entre l’immense pièce introductive et « Brooklands ». Le 2ème morceau de bravoure, que l’on trouve originellement sur Folkore (2016), fait toujours son petit effet lorsque David lance son incantatoire Lucky Man. Relooké côté batterie et basse, il s’agit encore d’une remarquable pièce du BBT, dont on admirera également le très beau passage instrumental central et les mélodies flûtées. Lucky Listener !

image

« Voyager », un nom qui m’évoque le titre éponyme d’Alan Parsons en intro de l’excellent Pyramid, n’a cependant aucun rapport avec son ainé. De nouveau ici nous avons du grand prog mélodique avec ce qu’il faut de sections instrumentales cuivrées et même violonistiques ou plus simplement pianistiques. « Atlantic Cable », qui reprend évidemment la trame du modèle original du récent Common Ground, est ici dans sa version live, enregistrée en fin 2022 et qui place sur le devant de la scène Alberto Bravin, le nouveau frontman du BBT. Si la voix du nouveau venu n’a évidemment pas le même timbre que celle de son prédécesseur, faisons confiance au groupe et au chanteur lui-même, et convenons que ce que nous entendons tiens sacrément la route ! « Atlantic Cable » fait indéniablement partie des grandes pièces de bravoure du groupe : les variations instrumentales s‘enchainent avec fluidité et une virtuosité sans failles. La toute fin à la voix et au piano conclut cette débauche musicale dans la sérénité et l’optimisme.

Vous l’avez compris, Ingenious Devices, n’est pas a proprement parler un inédit. Il permet cependant à l’auditeur de réécouter quelques grandes fresques du groupe retravaillées pour l’occasion, et sans doute pour BBT de faire progressivement le lien avec ce qui va suivre, et que nous attendons avec impatience !

Formation du groupe

Alberto Bravin : chant principal (5) - David Longdon : chant principal et chœur (1,3,4), flûte, guitare acoustique, mandoline, percussions - Dave Gregory : guitares électriques et 12 cordes - Andy Poole : guitare acoustique, mandoline, claviers, chœurs - Rikard Sjöblom : claviers, guitares, accordéon, chœurs - Danny Manners : claviers, contrebasse - Rachel Hall : violon, alto, violoncelle, chœurs, arrangements de cordes - Greg Spawton : basse, pédales de basse, guitare acoustique, chœurs - Nick D'Virgilio : batterie et percussions, chœurs

🌍 Visiter le site de Big Big Train →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Magic

Par VOYAGER X

4 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *