Nevertold Stories

Par

(3.7 sur 5) / Lion Music
Categories
Métal Progressif Power Métal Rock Progressif

Huit ans après l’album ‘Galahad Suite’, Anton Johansson est de retour avec son deuxième album solo, ‘Nevertold Stories’. Une sortie riche de dix-neuf pistes, couvrant 40 ans de création musicale, avec de nombreux musiciens invités.

Au programme, du métal, du progressif, du hard rock et des ballades musclées. Avec cet album, Anton Johansson voit les choses en grand et rend une copie passionnante. Du premier titre au dernier le musicien montre une forme éblouissante, l’intro de « Roll Into the Night » parle d’elle même : Un synthé impérial qui crache des sons dignes du ASIA de Geoff Downes et John Payne, sur une mélodie vive, attractive et un refrain mémorable. Et ça se poursuit avec « Feels Like Dying » un morceau entrainant et calibré hard rock qui s’engouffre toutes voiles dehors dans la pure tradition de ce genre issu des années 60/70, et qui me rappelle de temps à autres le Rainbow de Ritchie Blackmore.

image

Pas de trêve, au rayon des réussites, ajoutons « Going Up » qui reprend le ton du début, un titre où se télescope habilement métal et rock progressif, refrain enlevé et entêtant, riff flamboyant, claviers inspirés et omniprésents, tout ce que j’aime ! Une ballade musclée « Broken Wings » aux soli mémorables renforcés par des couplets et une rythmique incisive, mise bien en avant. « Suckered » un brûlot rock groovy ou encore « Low Level Love » où abonde chœurs, riffs et ambiances plombées qui se déroulent sur un tapis rythmique percutant, sans oublier « Egypt » véritable fleuron de l’opus qui reflète à lui seul toutes les influences et le savoir faire d’Anton.

Au final, rien de bien neuf dans le genre, mais ‘Nevertold Stories’ affiche divers styles revisités avec brio par Anton Johansson dans des compositions solides et bien faites ! Chacun des musiciens apportant une plus-value indéniable à l’ensemble de l’album, il en devient musicalement intéressant.

01 – Roll Into the Night (feat. Vanya Merc)

Formation du groupe

Linus Abrahamson : Guitares et basse, claviers supplémentaires - Joakim Strandberg Nilsson : Batterie - Erik Källner : Claviers - Alf Wemmenlind : Chant - Solistes invités spéciaux : Vanya Merc, Lef Germenlis, Brian Larkin, Jonathan Jesu Mehler, Gustav Bjarnason, Johan Reinholdz, Robert Ahrling, Magnus Norling, Patrik Gardberg, Magnus Karlsson, Mattias IA Eklundh, Lalle Larsson, Lars Eric Mattsson, Magnus Kristensson

🌍 Visiter le site de Anton Johansson's →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

IONO

Par SPHERES

3.5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.