Les plus appréciés

Starfish64 – The Future In Reverse

ParGabriel 9 juillet 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Atmosphérique  /  Starfish64 – The Future In Reverse

Starfish64

 / The Future In Reverse


(5/5)
Label: Autoproduction   
Genres:  AtmosphériqueRock ProgressifRock Psychédélique

Formation:  Dieter Hoffmann (Chant, Claviers, Guitare) --- Henrik Kropp (Batterie) --- Martin Hering-Pownall ( basse, Guitare, chant) --- par Dominik Suhl (guitares,, claviers, mandoline) --- Avec: Simon Triebel (guitares a, claviers) --- Kass Moody (basse) --- Julie Pownall (voix) --- Jan Thiede (Guitares )

  • 1. Yesterdays Favourite Smile
  • 2. Tomorrow In Dark Water
  • 3. Determination (a. Mankind, b. At Lightspeed, c. Infinite Space)
  • 4. Molehills
  • 5. Charting An Abyss (a. Recurring Dreams, b. Framework, c. Dominos, d. At Peace)

Écouter le nouvel album « The Future In Reverse » publié par Starfish64 de notre ami Dieter Hoffmann, c’est comme prendre une bouffée d’oxygène, malgré les thèmes abordés dans celui-ci. Musicalement Starfish64 est capable de délivrer des moments de beauté mélodiques uniques qui pénètrent directement dans nos cerveaux, procurant sur le champ un bien être intérieur.

Dieter a fait le choix pour cet album de produire seulement cinq titres, dont deux longues suites « Determination (a. Mankind, b. At Lightspeed, c. Infinite Space) » de 12:35 min. et « Charting An Abyss (a. Recurring Dreams, b. Framework, c. Dominos, d. At Peace) » 18:16 minutes. Un choix ambitieux aux antipodes d’un diktat commercial imposé par les temps musicaux actuels.

Les titres qui bénéficient d’une durée plus courte vont à l’essentiel, en commençant par « Yesterdays Favourite Smile » à l’ambiance limpide et intimiste, le chant de Dieter, le point fort de Starfish64 atteint ici une densité émotionnelle palpable, le piano tisse sa trame mélodique accompagné de guitares acoustiques cristallines, du bel ouvrage, tendance Supertramp. Le deuxième titre « Tomorrow In Dark Water » confirme le choix d’installer une ambiance légère et ouatée dans le sillage du Flamand rose, la mélodie obtient une symbiose entre volupté et vapeurs musicales éthérées. Dès les premières accords de guitares de « Molehills » Starfish64 nous emmène, comme il en a l’habitude depuis des années, dans un univers musical rempli de mélodies graciles et discrètes, la douceur et la mélancolie sont toujours de mises, un titre coloré et chatoyant doté une alchimie qui fonctionne à merveille.

La suite en trois mouvements « Determination » démarre sur un motif lancinant, ‘a. Mankind’ une mélodie minimaliste et prenante qui s’étend sur plus de huit minutes, ce qui met en exergue le chant de Dieter et permet de confirmer que celui-ci est un chanteur de premier ordre. Petit break instrumental façon J.M. Jarre de presque deux minutes,  ‘b. At Lightspeed’ pour passer le flambeau à la troisième partie ‘c. Infinite Space’ une reprise du thème du premier mouvement qui clôt avec cohérence ce triptyque. Attention chef d’œuvre ! « Charting An Abyss » un démarrage sur cris d’enfants, à la ‘School’ de Surpertamp, la suite prend toute sa dimension avec les deux parties qui s’imbriquent parfaitement ‘a. Recurring Dreams’, et ‘b. Framework’, Starfish64 dans un univers qui lui est familier happe l’auditeur dans des mélodies riches et variées, l’ensemble étant superbement bien interprété. Le final du morceau c. Dominos, et d. At Peace permet d’apprécier une musique simple et efficace, deux petites merveilles émotionnelles qui distillent de-ci de-la des atmosphères progressives.

Starfish64 peut se targuer de réaliser avec « « The Future In Reverse » un album accessible où prime la qualité des mélodies, associé à une interprétation et une réalisation sans faille !


Genres:
  AtmosphériqueRock ProgressifRock Psychédélique
Visiter le site de Starfish64
cette critique a été partagée 0 fois
 500
A propos de

 Gabriel

  (448 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.